Visiteurs: 306504
Aujourd'hui: 24
 
Rss Ganaderia l'Astarac
Bétail : Ganaderia L’ASTARAC


Propriétaire : Jean Louis DARRE – « Cantaou » - 32 BARS
Couleurs : Blanc et Rouge
Signal : Hoja de Higuera à droite

La corrida qui se déroulera le 27 août à 17h00 sera la dernière du cycle « Toros de France » organisée par l’association des éleveurs de toros braves franças. Elle sera déterminante pour savoir qui recevra le prix de la meilleure ganaderia française en 2011. De plus, ce sera la seule à laquelle participera une ganaderia du Sud Ouest.
Jean Louis DARRE est un pionnier puisqu’il est l’un des tous premiers à s’être lancé dans le Sud-ouest, dans l’élevage du toro de combat. Il fallait à l’époque de l’audace, car Jean Louis est parti de rien, sinon de son aficion et de sa volonté. Jean Louis DARRE vend ses vaches à viande et commence à poser des clôtures. En décembre 1992, il achète à son ami Jean RIBOULET, propriétaire de l’élevage du Scamandre, des vaches et un étalon de pure origine Pedrajas. Comme toujours, Jean Louis DARRE n'a pas choisit la facilité avec cet encaste mythique que peu d'éleveurs possèdent. Entre 1993 et 1999, il ajoute encore des vaches et un second étalon de Jean RIBOULET. Il entre à l'association des éleveurs français de taureaux de combat en 1994.
Première sortie en 1997 à Aignan ; début en fanfare puisque le 1er novillo obtient une vuelta al ruedo.
Poussé par l’aficion du Sud Ouest, l’élevage se développe rapidement, mais ne peut couvrir toutes les demandes. Les résultats sont très encourageants et la première novillada piquée est prévue pour 2006.
La ganaderia de l'Astarac est de pure caste Pedrajas.
C'est un toro qui possède beaucoup de trapio, il est haut et a de la tête. Très fort de devant, son poitrail est très développé et comme il est très brave, le premier tiers est toujours très spectaculaire : "Il démonte les picadors".
Ce sera la seconde corrida de cet élevage qui a « lidié » il y à 2 ans à Vic-Fezensac et permis au jeune Arturo AGUILAR de triompher et de relancer sa carrière.
De nombreux toros isolés ont été combattus, notamment lors de la prestigieuse corrida concours d’été et lors de plusieurs novilladas. Chaque année, Jean Louis DARRE fournit des lots de novillos combattus sans picadors à toutes les grandes arènes du Sud Ouest : Dax, Bayonne, Mont-de-Marsan et il a glané de nombreux prix
Depuis 2002 Jean Louis DARRE possède un deuxième élevage nommé "Camino de Santiago" d'origine Domecq et mené séparément.
 
 
Note: Aucune note
(0 note)
Ecrit par: tem40, Le: 13/07/11


Image alatoire
Galerie
Recherche