Visiteurs: 300039
Aujourd'hui: 36
 
Rss Assemblée Générale 2016



C’est devant une assistance fournie que s’est déroulée l’AG du Club Taurin de Mimizan dans les locaux du restaurant « L’ile de Malte ».



Après l’ouverture de la séance par le président Guy Larrazet, les bilans moraux et financiers de la temporada 2016 ont été adoptés à l’unanimité. Le bilan économique positif, la quantité et la qualité des animations proposées tout au long de l’année sont le signe de la bonne santé de l’Aficion de la « Perle de la Côte d’Argent ».
Le programme de 2017 sera dans la continuité des six précédentes saisons.
En Février sera organisée une soirée conférence avec Jean Barrère
En Avril visite de la ganaderia de Buros
Le 25 Mai, jour de l’Ascension, journée taurine autour de la présentation de l’affiche de la corrida annuelle. Cette journée, contrairement aux années précédentes, ne comprendra pas de novillada non piquée.
Le 27 juillet spectacle aux arènes avec Nicolas Vergonzeanne
Le 18 Août soirée dont le programme reste à déterminer.
Le 19 Août Corrida annuelle avec la volonté de présenter une affiche de « haut niveau ». Le bureau étudie actuellement la possibilité d’organiser en matinée une non piquée. Les socios du club taurin d’Arnedo, club ami de celui de Mimizan, seront présents pour cette journée.
Autour de cette journée une exposition de peintures « taurines » sera organisée.
En Octobre, soirée des bénévoles.
Un ou deux voyages sont en cours de finalisation, ainsi que l’organisation d’une soirée regroupant les différentes tauromachies en partenariat avec Nicolas Vergonzeanne.
Alain Lartigue qui accompagne les mimizannais, dans l’organisation des spectacles de tauromachies espagnoles a rendu hommage au dynamisme du club taurin.
Monsieur Le Maire a confirmé son soutien au Club Taurin et aux actions qu’il entreprend.

Grâce à un noyau actif de bénévoles, le Club Taurin Mimizannais entretient la flamme aficionada autour du « Courant » et a réussi à positionner sa corrida annuelle comme une date incontournable et significative de la saison taurine française.
Que de chemin parcouru malgré les pressions de certains, reste à pérenniser ce que l’Aficion Mimizannaise a construit en six ans. Cela passe, comme l’a souligné Guy Larrazet par l’intégration et l’implication de « plus jeunes » dans l’activité du Club Taurin , c’est le nouveau challenge à relever pour le Club Taurin Mimizannais.

Thierry Reboul

Quelques photos supplémentaires
http://www.torosenmimizan.fr/gallery/gallery.php?cat=54


Rapport moral décembre 2016



Tout d’abord, une pensée pour Sylvie, notre arenera décédée tragiquement lors d’un accident de la route. On lui dédie cette soirée.


2016 : année de tous les contrastes. Elle ne se déroula pas comme « un long fleuve tranquille ». Mais … après tout, n’est ce pas signe de jeunesse et de dynamisme ?

6 Février : la temporada débute par une conférence-dîner animée par notre ami Zocato à la salle des Fêtes de Ste Eulalie. vbc0077,
Zocato, l’inénarrable conteur charismatique qui rassemble toujours un public qui ne se lasse jamais de ses anecdotes savoureuses. Ce qui fit dire à Jean Pierre Dufeu dans SO que « les tables de ce dîner-conférence seraient aussi garnies qu’une arène andalouse un jour de semaine sainte »
Merci, une fois de plus à Bernard Comet qui nous reçoit régulièrement dans sa commune (« notre » commune devrais-je dire…;)

5 Mars :
Visite de la cuadra d’Alain Bonijol, le maître des chevaux de pique qui révolutionne et revalorise ce tercio oh combien indispensable et qui reprend toute sa place au cœur de la lidia.
Tous les participants à cette visite gardent le souvenir d’une journée passionnante dans ce temple du cheval de corrida.

5 Mai ;
Journée de l’aficion.
Capea des élèves de Adour Aficion et Novillada non piquée. Toros de Astarac et Alma Serena pour Adrien Salenc dont c’était la dernière en non piquée et qui coupa une oreille.
Baptiste Cissé , probablement une de ses meilleures faenas fut le triomphateur du jour et coupa 2 oreilles.
Thierry Reboul en fit la reseña qu’il conclut ainsi : « Météo estivale, bons toros, toreros motivés et inspirés, public bon enfant mais sérieux ont fait que cette journée de l’aficion mimizannaise a été une réussite. Dommage qu’il n’y ait pas plus de monde sur les gradins ! »
Profitons-en pour lui emboiter le pas et faire appel aux aficionados pour promouvoir un spectacle qui représente un réel investissement et beaucoup de travail.

Fin Mai :
Voyage de 4 jours à Tolède et Madrid.
Visite de la ville magnifiquement décorée à l’occasion de la Fête du Corpus et de la procession de la veille.
Grande tarde pour les 150 ans de la Plaza de toros. Le mayoral et les 3 toreros sortent à hombros.
Ponce coupe 2 oreilles puis 2 oreilles avec pétition de rabo.
El Juli 1 oreille et 1 oreille
Alvaro Lorenzo 2 oreilles et 1 oreille.
Puis visite de la magnifique ganaderia du Comte de Mayalde et départ pour Madrid pour une corrida de rejon qui, personnellement ne m’a laissé qu’un souvenir de mauvais temps.


4 Juin : Chapelle de la Plage. Présentation officielle du cartel de la corrida du 20 août en présence de Miguel Darrieumerlou. C’est monsieur le Maire Christian Plantier, qui dévoila l’affiche toujours aussi flamenca de Jacques Lasserre, qu’il en soit remercié. Chalotte Yonnet et sa maman avaient fait le déplacement depuis la Camargue pour présenter leurs toros qui devaient se confronter à Morenito de Aranda, Pepe Moral et Thomas Dufau.

28 juillet : Landes Emotions organisé par le Club Boletero de Nicolas Vergonzeanne. Un spectacle qui touche tous les publics. Un hymne aux Landes et à ses traditions.

20 août
Corrida tant attendue.
Comme l’a écrit Jean Charles Olvera sur le site espagnol « Opinion y toros » : « Cette corrida, sur le papier était une des plus prometteuses de la région. »
Malheureusement, les toros étaient aux abonnés absents.
Après la messe sous les auspices de la Virgen del Rocio, la procession et le repas sous le chapiteau, tous se retrouvèrent sur les gradins.
Etait-ce de mauvais augures, mais déjà le paseillo fut retardé, le chirurgien étant bloqué dans les embouteillages.
Les toros, bien présentés firent preuve d’une faiblesse maladive qui pénalisa les toreros.
Zocato, remarqua dans son article que « les spectateurs gentils et patients, se disaient qu’il finirait par se passer quelque chose » et effectivement, « il fallut attendre le 6 ème pour observer enfin quelques sourires sur les visages de l’assistance »
Thomas Dufau en tira parti et coupa l’unique oreille de l’après-midi.
La soirée amena un peu de réconfort avec une soirée flamenca et conviviale animée admirablement par « Los antiguos » de Morcenx et par les danseurs du groupe « Expression flamenca. »

Septembre : Valladolid.
Comme d’habitude : belle réussite.
Visite de Medina del Campo et super accueil à la ganaderia Valdellan après bien des difficultés pour trouver notre chemin.
Corrida de samedi: Bonne prestation des cabestros !!
A la sortie des Arènes, on pouvait penser que ceux qui étaient restés à Mimizan n'avaient pas perdu leur temps.... malgré 1 oreille pour El Juli, 1oreille pour David Mora et saluts pour Talavante. Toros d'El Pilar.
Dimanche: le vent tourna (si on peut dire avec grosse chaleur et soleil)
Garrido montra une dimension artistique de figura : 3 oreilles.
El Fandi : démonstration al capote, aux banderilles et à la muleta : 2 oreilles. Au 5ème, il subit une forte "paliza", se relevant de lui-même pour couper une 3ème oreille. Il passa la porte de l'infirmerie au lieu de la Puerta Grande pourtant bien méritée.
Curro Diaz se présenta, pansement sur le nez, visage tuméfié suite à un violent accrochage la veille à Tarifa. Douloureux à tel point qu'il ne put se coiffer de sa montera. Mais, quand on est torero, on ne se plaint pas mais bravoure pour supporter les coups et la douleur. Pas de doute, Curro "es un torero"!!!!!... il fut ovationné et obtint une oreille.
Une super tarde qui, à elle seule, motivait le déplacement.

1er octobre.
Rassemblement à Mont de Marsan pour la défense de nos traditions, élaboration de la Charte des « libertés et diversités culturelles » qui doivent être respectées et transmises en toute liberté.
Un vent du Sud, malgré le mauvais temps souffla ce jour là autour du Plumaçon. Bien des membres du Club s’étaient mobilisés pour représenter notre association. Merci à eux.
Ce vent du Sud ne semble pas prêt de se calmer puisque une nouvelle manifestation est prévue à Auch le 10 décembre.

Le 4 octobre, vous savez certainement qu’un colloque eut lieu au Sénat. « L’homme et les animaux, vers un conflit de civilisations ? » Vous pouvez trouver toutes les interventions sur le site Cultures taurines .com

29 octobre
Soirée ouverte à tous qui rassembla un grand nombre d’aficionados et de néophytes dans une ambiance amicale et chaleureuse. Un grand merci à tous les bénévoles qui œuvrèrent à sa réussite . Ceci se termina en soirée dansante. (j’en eus des courbatures pendant plusieurs jours !)

Je voudrais vous lire les encouragements de notre ami Alain Riemann connu comme « El Bigote » qui malgré la distance participe à sa manière à cette soirée :
« Et Novembre sur 2016 jette un froid. Les toros de cet été ne sont plus qu’un pâle souvenir. Qui va encore se rappeler le fracaso des Yonnet ?...Comme les palombes, comme les champignons, il y a des années sans. Mais les attendre ne suffit pas. Avec les toros, l’humilité est de mise. Vous avez des bases solides. Déjà une belle expérience, une matinée animée religieusement par votre Padre Christian et un déjeuner où il est permis de rêver. A la tombola tauromachique nous sommes tous des parieurs et votre réseau s’étend bien au-delà du courant… Bref, il n’y a pas un instant à perdre et sachez que je suis de tout cœur avec vous. »


Enfin, en conclusion, on peut dire avec Opinion y Toros que le Club Taurin Mimizannais dynamise l’aficion du Nord des Landes. De plus en plus pris au sérieux dans les sites français et espagnols (et non des moindres) on peut affirmer que Mimizan est définitivement Terre de Toros !



 
 
Note: Aucune note
(0 note)
Ecrit par: tem40, Le: 06/12/16


Image alatoire
Galerie
Recherche