Visiteurs: 269472
Aujourd'hui: 68
Edito



Billetterie
- lundi 8/08 : 9h-18h
- mardi 9/08 : 9h-14h
- mercredi 10/08 : 9h-18h
- jeudi 11/08 : 9h-14h
- lundi 15/08 : 9h-18h
- mardi 16/08 : 9h-14h
- mercredi 17/08 : 9h-18h
- jeudi 18/08 : 9h-18h
- vendredi 19/08 : 14h-18h

Et dans le Hall du Forum :
- vendredi 12/08 : 9h-13h30
- vendredi 19/08 : 9h-13h30

 
 
Rss Sentimientos del Toreo : extraits
Sentimiento del toreo

Mario Vargas Llosa :
En s’exposant avec juste un chiffon rouge dans les mains, face aux cornes de cette féroce montagne de 400 ou 500 kilos de nerfs et de muscles élevée pour charger et tuer, se loge un remords éthique de noblesse, de scrupule et de solidarité, une secrète recherche d’égalité à partager le risque.

Francisco Brines :
Certains, nous réunissons dans les plazas de toros devant la possibilité que, là, nous soit révélé ce pourquoi la Fiesta se justifie : la présence de l’Art.

Luis Francisco Espla :
Tu sais que ce moment de création tu ne vas pas le vivre une autre fois, et cela accentue sa sensation, sa force. Jamais tu ne pourras être spectateur de ce que tu as créé, comme c’est le cas pour le peintre ou le poète…On me demande d’expliquer ma conception du toreo. C’est ce que je tente de démontrer chaque après-midi dans la plaza.

Jose Bergamin :
Le toreo est un jeu d’héroïsme ou un héroïsme de jeu : héroïsme absolu… C’est un double exercice physique et métaphysique d’intégration spirituelle, dans laquelle se valorise la spécificité de l’homme héroïquement ou purement : dans le corps et dans l’âme apparemment immortels.

Barcelo: Le toreo moderne commence avec des courbes. Toi, tu ne les voyais pas parce que tu étais dans la plaza ! Mais avant que les mules se retirent, au moment où on nettoie le ruedo, ce qui se voit le mieux, c'est la ligne courbe de l'arastre, mais aussi on observe parfaitement les passes, les mouvements... Cela dépend du terrain, mais là reste la mémoire de la faena pour ceux qui savent lire le terrain, comme les indiens.

Espla : Il y a une chose claire qui nous renvoie une fois de plus au cercle: le toro définit aussi des terrains circulaires; si bien que, en marge de sa querencia, dans le ruedo, le toro fait converger des terrains circulaires, plus vers un point que vers un autre. Il crée des terrains centrifuges et comprend qu'il doit expulser tout ce qui rentre dans ce cercle, sur son terrain.

Sentimiento del Toreo


http://divisiondeopiniones.blogspot.fr/

Traduit par Tem40
 
 
Note: Aucune note
(0 note)
Ecrit par: tem40, Le: 02/11/12


Image aléatoire
Galerie
Recherche