Visiteurs: 170462
Aujourd'hui: 36
 


(Photo: E.Depecker)


Le Procureur de la République de Dax ayant ouvert une procédure pénale après les graves incidents de Rion-des-Landes pour "organisation sur la voie publique d'une manifestation sans déclaration préalable" (délit puni de 7500 euros d'amende et six mois de prison)", nous verrons sans doute les tenants et aboutissants de ces débordements inacceptables pour les libertés publiques. Selon de nombreux témoignages, un groupe d'individus étaient rassemblés dans une propriété dans un petit village du nord des Landes depuis plusieurs jours. Selon ces témoins, ces individus s'entrainaient régulièrement pour préparer leurs futures interventions -en s'enchaînant entre eux notamment- et ils se déplaçaient en bus. Il s'agit donc d'une série d'opérations préparées et planifiées de manière très sophistiquée qui ont demandé des moyens financiers très importants (nourriture, transports, etc.).

Première manifestation du commando: l'attaque du magasin de Julien Lescarret à Bayonne, certains de ses membres étaient présents aussi vendredi dernier à Aire à l'occasion de la tienta de la Junta des peñas. Dans le même temps deux personnes ont entrepris une grève de la faim au camping de Mimizan contre la corrida locale. Ces grévistes ont été régulièrement vus sur la plage de la Garluche, interpellant les passants qui les ont trouvé en grande forme. Cette grève de la faim (?) n'a eu que très peu d'échos localement et aucune adhésion réelle, mais les médias nationaux et locaux l'ont montée en épingle fonçant sur le leurre qui était tendu. Ce fut donc le feuilleton de l'été et le nuage de fumée qui a permis au commando de préparer en toute quiétude son véritable objectif qui était Rion. Le commando s'est donc rendu sur cette petite commune avec le déchaînement de violence que l'on sait. Une partie restant à Mimizan pour des invectives particulièrement dures, "fixant" sur place les forces de l'ordre.

Rien de tout cela n'est improvisé. C'est un schéma terroriste classique, bien monté, avec une grosse logistique. Il ne s'agit pas de militants isolés et spontanés. Mais d'un enjeu beaucoup plus important. Qui nous dépasse. On voit bien que la tauromachie n'est là qu'un prétexte à autre chose. Opération de déstabilisation de l'ordre public à des fins précises. Mais pourquoi et par qui? La justice peut-être le décèlera.

André Viard a donné des pistes sérieuses: http://www.tierrastaurinas.com/terrestaurines/actus/actu.php.. Nous n'avons de leçons à donner à personnes, mais confraternellement nous pensons que les journalistes professionnels devraient désormais se lancer dans des investigations approfondies pour nous permettre d'y voir un peu plus clair sur ce qui semble être une tentative de grande ampleur de menaces sur les libertés publiques. Qui se cache derrière les animalistes? Quel est son but ?

PV

PS
http://reseau-ethique.org/le-crac-et-les-fachos/






tem40 Le: 28/08/13
Juan del Alamo : grandiose !!!!!!!!!!! A RELIRE: "Pourquoi les anti-corrida sont-ils si violents" de R.Enthoven
Image aléatoire
Galerie
Recherche