Visiteurs: 177279
Aujourd'hui: 161
 


(Bats Pascal)


Raphaël Cañada, originaire d'Anglet, blessé à Cestona lors de la novillada annuelle.
«Ça faisait bien longtemps que je n’avais pas été secoué comme ça.» Par «secoué», le torero entend des fractures de trois côtes flottantes, de l’épaule gauche, une cornada (coup de corne pénétrant) à l’aine, des contusions au niveau des jambes. Le banderillero ressort aussi de la rencontre avec un doigt de la main gauche cassé. «Je l’avais déjà cassé. Il était tout juste remis.»
Cestona, village symbole de Guipozcoa est régi par la gauche radicale abertzale Bildu profondément opposé à la tauromachie et qui sévit entre autre à San Sébastian. Un référendum y fut organisé pour décider du maintien de la novillada annuelle.

http://www.sudouest.fr/2013/09/12/le-torero-angloy-rafael-canada-blesse-a-cestona-1165938-727.php



tem40 Le: 17/09/13
Thomas au Perou Escribano
Image aléatoire
Galerie
Recherche