Visiteurs: 184867
Aujourd'hui: 4
 



Le 24ème toro....
Il est des Pentecôtes fades, il est des Pentecôtes fortes... et parfois il est des Pentecôtes que l'on oubliera jamais du côté de Vic-Fezensac Gers...
Les Quatre corridas ont tenu leurs promesses, beaux toros, combats inégaux, soleil, armagnac et musiques...
Le lundi se déroulait comme souvent... on commençait à préparer le retour vers les villes. La foule se rendait à l'arène pour la dernière corrida de Dolores Aguirre Ybarra. Un bel élevage, des toreros de réputation moyenne, un Castano bien doté en courses, un Robleno et un Lamelas en recherche de contrats.
Les cinq premiers toros sortirent comme on les attendait, sauvages, violents, forts à la pique, déchirant les capes, bousculant les quadrillas... au point que les toreros effrayés commençaient à laisser courir le fil du temps pour conserver le fil de leur vie. Au cinquième toro, Castano reculait et évitait l'affrontement.
C'est alors que sortit le 6 ème toro de l'après-midi, le pire. Il renverse les péones, déchire les muletas, éparpille les hommes... Terrible à la pique, il renverse par trois fois le cheval. A la quatrième, Bonijol le maître des chevaux saute dans l'arène pour protéger son cheval, il échappe aux cornes du toro fou qui domine l'arène, la foule hurle, l'émotion se décuple, ...
On s'attend à une fin de combat à la va vite, sans âme, pour sauver sa vie faute de sauver son honneur...
Et la Alberto Lamelas, smicard de la tauromachie, se place au centre de l'arène et affronte le minautore, les cornes le frôlent, le danger est total mais Lamelas ne recule pas. Il tient son combat référence. Lui ce sans grade, ce petit soldat, est porté par la foule qui hurle "Torero" ! Il domine la bête, il grandit au fil des passes et termine d'une entière.
La foule est en transe, elle réclame une oreille, le Président la lui donne. Elle en exige une seconde, le Président refuse, c'est son droit. La foule l'insulte, c'est son droit aussi. Le Président juge la technique, c'est son droit. La foule juge la vaillance et l'émotion... elle aussi à raison. En tauromachie personne n'a raison et personne n'a tort.
Lamelas fait deux tours de piste, les femmes jettent des fleurs, les hommes leurs chapeaux. Le toro sort sous les applaudissements de la foule, l'éleveur pleure. Lamelas embrasse le sable de Vic, il reviendra, sur... La foule réclame Bonijol qui revient poussé par ses amis. Le cheval valeureux tourne lui aussi autour de l'arène... La musique se termine, la foule sort lentement, les yeux brillent, le retour en terre Occitane se fait dans une sorte de rêve éveillé plein de souvenirs de cette terre Gasconne.
Demain certains ne comprendront toujours pas et nous ne chercherons pas à leur expliquer l'inexplicable mais nous cultiverons en nous cette petite étincelle d'un 9 juin 2014 inscrit dans notre mémoire d'aficionados.
https://www.facebook.com/jmlattes?hc_location=timeline



Vuelta pour "Destinado" de la cuadra Bonijol.
Magnifiques photos : http://torear.blogspot.com.es/2014/06/un-caballo-de-la-cuadra-de-bonijol.html



tem40 Le: 10/06/14
Cartel Roquefort Thomas Dufau à Vic
Image aléatoire
Galerie
Recherche