Visiteurs: 177984
Aujourd'hui: 171
 



Le civisme taurin remporte la partie face à la violence antitaurine.
Vinaros a répondu aux provocations antitaurines par un "No hay billetes" et une marche pacifique des aficionados.
Sur le plan artistique, Juan Jose Padilla et Miguel Abellan sortirent à hombros pour avoir coupé respectivement 3 et 2 oreilles et 1 oreille par Francisco Rivera Ordoñez.

Aplausos




tem40 Le: 23/06/15
Istres : que tarde ! Un avenir incertain
Image aléatoire
Galerie
Recherche