Visiteurs: 160770
Aujourd'hui: 39
 



Comme on dit chez moi quand on veut signifier à quelqu’un de se mêler de ce qui le regarde, « occupe-toi de tes miches » ! Et en l’occurrence, chez Pamela, il y a de quoi faire…

Quand dans plusieurs de nos départements nos paysans vivent en grande partie d’un produit apprécié dans le monde entier, vouloir l’interdire est carrément suicidaire. Et inviter une étrangère à l’Assemblée nationale, comme l'a fait une députée écologiste, à grand renfort médiatique, pour nous donner des leçons de morale l’est tout autant. Car à en suivre les desideratas de ces apprentis sorciers, en l’occurrence l’interdiction du gavage des oies et canards, c’est quelque part pour l’économie et l’emploi dans les départements concernés - 2 milliards d’euros annuels de chiffre d’affaires et 30.000 emplois directs - se tirer une balle dans le pied. Et c’est en outre pousser le raisonnement animaliste dans ses extrémités.
En quoi Mme Pamela Anderson est compétente pour venir traiter ce sujet ? Je me le demande, mais ce que je me demande aussi, c’est où tout ça va s’arrêter… Car ne nous y trompons pas, après les oies et les canards, beaucoup d’autres choses pourraient suivre pour satisfaire les lubies de quelques mangeurs de salades en mal de reconnaissance médiatique. Les toros sont évidemment aussi dans le viseur. En Espagne comme chez nous.
Sous des prétextes de bien être animal à tel point que certains ont fini par assimiler les animaux aux humains, leurs arguments, s’ils étaient repris par les autorités, nous réserveraient une belle catastrophe, tant sur le plan écologique qu’économique. Pamela Anderson est membre du PETA et en tant que telle, elle reprend ses allégations. Grand bien lui fasse, mais c’est certainement plus commode d'exposer son point de vue sans débat avec les journalistes présents dans une salle de la Chambre des Députés que de se pointer dans le Gers ou les Landes pour voir la réalité d’une activité agricole qui fait vivre de nombreuses familles… et qui contente les gourmets de nombreux pays. D’un côté, il vaut mieux pour elle, car je ne suis pas sûr que l’accueil soit aussi chaleureux !!!
A la Chambre des Députés, pour contrecarrer ces intentions prohibitives, les présidents de la plupart des groupes politiques ont rédigé un appel dans lequel il est demandé à leurs collègues de soutenir à la foie ce produit et ceux qui le produisent. Espérons qu'ils seront entendus par une large majorité. pour ma part, en signe de soutien aux producteurs et de protestation envers cette intervention saugrenue, je m’en vais ouvrir un bocal ! Avec un bon canon de rouge, évidemment… Hummm !!!

http://www.torofiesta.com/index.php?option=com_content&view=article&id=4266:riscle-arles-roca-rey-mehdi-soler-gavage-teruel-tendido-cero-loto&catid=1:nouvelles



tem40 Le: 22/01/16
Bayonne Le mythe pas à pas : chapitre 12
Image aléatoire
Galerie
Recherche