Visiteurs: 165789
Aujourd'hui: 24
 



Padilla coupe 3 oreilles lors d'une tarde de tous les risques. Fandi coupe1 oreille et Finito n'eut aucune option.

Padilla ou la foi qui fait bouger les montagnes par Paco Mora:
Tant de souffrance, tant d'amertume, tant de capacité à souffrir et tant de virilité ne pouvaient rester sans récompense. L'épreuve de Zaragoza aurait pu être la dernière étape d'un torero courageux et batailleur, mais, un homme c'est beaucoup plus que la matière physique qui le compose.
Et Padilla a démontré que sa force intérieure, son âme de torero, sa nature d'homme étaient capables de vaincre toutes les difficultés, de se lever et continuer. Simplement continuer, chose qui parait si naturelle et résulte si difficile pour un quelconque être humain qui n'est pas fait de la pâte dont est fait le jerezano.


http://www.aplausos.es/noticia/34011/opinion/padilla-o-la-fe-que-mueve-montanas.html





tem40 Le: 17/04/16
Sevilla : le 15 avril en photos Sevilla : la der de der
Image aléatoire
Galerie
Recherche