Visiteurs: 185159
Aujourd'hui: 18
 
Merci à T.reboul pour sa reseña et à R.Costedoat pour ses photos


Photo R.Coastedoat



Mimizan, novillada non piquée de la journée de l’Aficion
Deux erales d’Alma Serena (1 et 2) et deux de l’Astarac (3 et 4) pour
Adrien Salenc (dernière non piquée): vuelta, un avis et oreille
Baptiste Cissé : salut, deux oreilles
Présidente : Nathalie Garcia
Vuelta du quatrième novillo
Salut des deux ganaderos, Jean Louis Darré est invité par Baptiste Cissé à partager sa vuelta au quatrième
Sortie en triomphe de Baptiste Cissé, vainqueur du prix mis en compétition entre les deux toreros
Température enfin estivale

Météo estivale, bons toros, toreros motivés et inspirés, public bon enfant mais sérieux, ont fait que cette journée de l’Aficion Mimizannaise a été une réussite.
Le bétail fourni par les ganaderias Alma Serena et L’Astarac a largement contribué au succès artistique de cette course.
Le premier eral des frères Bats et les deux de Jean Louis Darré ont fait preuve de caste et de noblesse. Le second Alma Serena était plus compliqué. Le meilleur du lot a été le troisième (Astarac).
Adrien Salenc effectuait son dernier paseo en non piquée avant ses débuts en piquée à Captieux.
Après avoir pris la mesure du premier Alma Serena, il exploite avec efficacité à bonne corne droite de son premier adversaire. Face à l’excellent troisième, très encasté, il met un peu de temps à trouver le bon régime. Puis le provençal, trouve le sitio et la faena va à mas pour finir par de très bonnes séries essentiellement à gauche. Il coupera une oreille.

Le triomphateur du jour est Baptiste Cissé. Son Alma Serena est compliqué, se retourne vite et donne des coups de têtes. Par une lidia appropriée, lui faisant baisser le museau et en utilisant la corne gauche de l’animal, le torero va dominer l’eral. Dommage que la mise à mort n’ait pas été à la hauteur de cette faena d’un très bon niveau technique. En dernier lieu Baptiste va rencontrer un Astarac noble, sans naïveté face auquel il va trouver le sitio, la hauteur et le rythme .Très relâché, le torero va s’accorder avec le novillo conjuguant domination et expression artistique pour ce qui probablement une de ses meilleures faenas. Il tue d’une bonne demie en place et très efficace et coupe deux oreilles « que je trouve » tout à fait méritées.

Dommage qu’il n’ya ait pas eu plus de monde sur les gradins pour profiter de cette après-midi d’Aficion. Rendez vous est donné en Août pour la traditionnelle corrida des Fêtes de Mimizan dont le cartel sera révélé début Juin.
Thierry Reboul
























tem40 Le: 06/05/16
EL PANA : fuerza Torero !!!!! Retour en Espagne de Jose Tomas : un triomphe !!!!!!!!!!
Image aléatoire
Galerie
Recherche