Visiteurs: 165840
Aujourd'hui: 1
 
La tarde de Garrido



Ils étaient partis 3, à l'arrivée il n'en resta qu'1 !!!!!!!!!!!!!!
Le cartel annonçait Garrido, Lopez Simon et Roca Rey mais ce dernier ne pouvant défiler, il ne fut pas remplacé ce qui provoqua l'ire du public lors du paseillo. Puis López Simón craqua nerveusement, se mettant même à pleurer et manquant visiblement d’air, victime certainement de surmenage, ou crise aiguë de stress…
El il n'en resta qu'un : Jose Garrido, ça devait être sa journée !!!



Seis toros deTorrestrella.

Alberto López Simón, silencio y silencio.

José Garrido,ovación, vuelta al ruedo, oreja y palmas




tem40 Le: 27/08/16
Bilbao ne serait plus Bilbao ? Saint Perdon
Image aléatoire
Galerie
Recherche