Visiteurs: 160386
Aujourd'hui: 76
 




Julien Lescarret s'en va à la fin de cette année 2012, après dix ans de bons et loyaux services. 10 ans d'alternative. Cette année 2012 c'est SON année. Celle d'adieux qu'il mènera seul. Des adieux qu'il veut humbles mais dignes aussi comme l'a été sa carrière. Il n'y a pas d'amertume dans ce départ mais le sentiment d'avoir bien fait les choses.
En effet, quand on regarde son parcours avec objectivité Julien aura, comme matador, défilé plus d'une centaine de fois dans toutes les arènes de France et notamment les plus grandes, il aura confirmé à Madrid et défilé plus de 60 fois comme novillero en France, en Espagne et au Mexique. Il aura gracié un toro à Éauze et surtout suscité un élan profond de sympathie autour de lui. D'empathie,comme on le dit aujourd'hui... Il a toujours su aller vers les autres avec simplicité et chaleur et ainsi se constituer un vrai public fait d'amis qui se sentent proches de lui.
Il aura donc beaucoup apporté à la tauromachie, dans le sud-ouest en particulier, suscitant des vocations et gagnant la sympathie des médias dans un contexte difficile. Certes il reste un torero atypique, mais personne ne lui chicanera ses succès, son courage et sa lucidité. Il n'a pas rechigné à prendre les élevages les plus durs : il fut le héros d'une corrida de Miura effarante à Béziers, obtenant par ailleurs le titre de triomphateur des arènes de Bayonne en 2010. On pourrait citer d'autres exploits et sans doute y en aura-t-il à venir pour cette ultime temporada.
Mont-de-Marsan s'est déjà assuré de ses services pour La Madeleine. Y conduira-t-il la fameuse corrida landaise dont on parle sous le manteau ? A Éauze, il devrait fêter ses dix ans d'alternative et la grâce de "Jironcillo" qu'il avait obtenu dans ces arènes. Avant cela, il aura fait un tour en Béarn. C'est un début, une base que Julien saura faire prospérer, en s'appuyant sur le livre qui lui est consacré avec des plumes talentueuses Deck, Zocato, Charnet.. "Au risque de soi" - on ne pouvait trouver meilleur titre.
Et comme le dit la fameuse Sevillana:

"algo se muere en alma
cuando un amigo se va"



Pierre Vidal
http://www.corridasi.com/news/news.php



tem40 Le: 05/01/12
Réponse du Maire de St Gilles aux antis TELE
Image aléatoire
Galerie
Recherche