Visiteurs: 165603
Aujourd'hui: 50
 
Les cartels d’Arles puis les annonces de Nîmes sont autant de signaux forts envers le G10…

En tous domaines le pouvoir est fragile et il arrive que ce qu’on croyait être la norme subisse de brusques soubresauts qui finissent par ébranler la forteresse. Car à force de vouloir imposer sa loi, on finit parfois par y laisser des plumes, quand ce n’est pas prendre quelques coups de bâton.

Qu’on le veuille ou non, si ce n’est pas toujours dit ouvertement, il est clair que les annonces toristas de Simon Casas concernant Nîmes arrivent à point nommé dans les négociations en cours qui devraient aboutir à quelques impasses, et pas des moindres. Histoire de faire comprendre aux premiers de la classe que si leur présence est importante dans une feria de catégorie, elle n’est pas indispensable. Et qu’à force d’exigences, d’autres pourraient monter en puissance pour prendre la place et gagner encore plus l’estime des aficionados, si ce n’est déjà fait.

Car qui aurait pu imaginer à la fois l’encerrona de Javier Castaño devant les Miura, celle de Diego Urdiales face aux toros de Victorino et le mano a mano Fandiño-Mora avec les Fuente Ymbro ? Trois affiches qui auront les faveurs de l’aficion, ou alors, ce serait à désespérer de tout !

Bien sûr, il reste encore cinq affiches à confectionner, mais d’ores et déjà, on voit bien qu’un certain rééquilibrage s’est opéré et que peut-être, rien ne sera plus tout à fait comme avant. Dans un vent de renouveau, qui s’en plaindrait ?

http://www.torofiesta.com/index.php?option=com_content&view=article&id=1499:signaux-forts&catid=68:chroniques&Itemid=67



tem40 Le: 30/01/12
Bayonne par Papa Gato Jeune aficion !!!!
Image aléatoire
Galerie
Recherche