Visiteurs: 184750
Aujourd'hui: 12
 



Le Palais-Gallien de Bordeaux n'est pas un palais et il n'a rien à voir avec un quelconque Gallien, que celui-ci soit empereur ou médecin. Il s'agit, qu'on se le dise, des arènes antiques de Burdigala, qui pouvaient accueillir au temps de leur splendeur, il y a presque 2000 ans, plus de 20 000 spectateurs.
La très intéressante exposition que l'on peut voir jusqu'au 8 juin à l'archéopôle d'Aquitaine (Domaine Universitaire à Pessac) retrace l'histoire du monument.
Après avoir été, au cours des siècles, successivement, carrière, bourrier, lieu de plaisirs tarifés, lotissement immobilier, il n'en subsiste plus aujourd'hui qu'une porte monumentale et quelques assises de gradins. Des fouilles et études récentes ont permis de préciser la date de sa construction (entre 90 et 150 ap. J.-C.). Dès le début de l'exposition, une animation numérique 3D permet de visualiser l'amphithéâtre tel qu'il était à l'époque romaine; la ressemblance avec les arènes actuelles d'Arles et Nîmes est frappante et l'on se dit que, si les vicissitudes de l'Histoire n'en avaient décidé autrement, ce pourrait être aujourd'hui une plaza de toros à l'égal de celles du Midi méditerranéen...

Dossier exposition "AD ARENAS! Histoires du Palais-Gallien de Bordeaux"

http://velonero.blogspot.com/



tem40 Le: 01/02/12
Changement d'image Réplique
Image aléatoire
Galerie
Recherche