Visiteurs: 165918
Aujourd'hui: 30
 



Après les dernières déclarations de Hubert Montagner, « personnalité » à la mode du côté de nos amis antis (pour info, il avait déclaré que la corrida pouvait être traumatisante pour les mineurs, prescrivant ainsi l’interdiction d’accéder aux arènes pour les plus jeunes des aficionados, pour le bien de l’humanité bien évidement), que vois-je ce matin en prenant mon petit déjeuner devant la télé ?

Des images d’une violence extrême, ayant pour scène le stade de Port Saïd, dans le nord de l'Égypte, faisant, à l’heure où j’écris cet article, « au moins » 74 morts et 130 blessés.

Des images d’une violence telle, qu’elles font le tour des télés du monde, après avoir été diffusées en direct par la télévision égyptienne, qui n’a pas daignée interrompre la retransmission, alors même que la partie était terminée.

Même si le contexte politique difficile du pays laisse à penser que ce ne sont pas de simples supporters qui sont à l’origine de ces violences, je me suis « amusé » à penser en me mettant dans la peau d’un bien pensant anti-corrida…

Dans un pays comme le nôtre qui compte plus de deux millions de licenciés à la Fédération Française de Football, comment réagir après avoir vu ces images ? Désinscrire sur le champs nos enfants de leur club? Ne plus les amener au Stade des Costières? Retirer du mur de la chambre du fiston tous les posters de ses idoles ? Bien évidement, cela nous paraît totalement disproportionné comme réaction, mais nous avons pu voir ces derniers mois que les comportements et les déclarations de certains groupuscules animalistes n’ont pas volé bien plus haut que ceux énoncés ici...

Utiliser le ballon rond pour démontrer une nouvelle fois l’incrédibilité des pourfendeurs de nos traditions me touche assez, étant amateur de ce sport, et ne pensant pas que le football soit plus préjudiciable que la corrida pour l’éducation et l’équilibre de nos enfants, quoi que dès fois…

Mais à l’heure où le peuple aficionado est attaqué de toute part, il m’est paru normal de parler de cet évènement, qui j’en suis sûr, ne sera abordé que par très peu de parents soucieux de la bonne santé psychologique de leurs enfants.
A bon entendeur…

A. PARIS
http://lesjeunesaficionadosnimois.blogspot.com/



tem40 Le: 03/02/12
BB Guerre entre toreros et empresas : le public oublié ?
Image aléatoire
Galerie
Recherche