Visiteurs: 163373
Aujourd'hui: 8
 



A la veille de la Feria d'Arles, Luc Jalabert espère seulement que tout se passera bien. " Les gens répondent très bien et dans la ville il y a une belle ambiance. Il faut se souvenir qu'Arles est une petite ville qui en a encore plus de mérite." Mais les choses ne sont plus ce qu'elles étaient: "La crise en France est grave et nous ne nous attendons pas à ce que les mêmes personnes qu'il y a cinq ans viennent à Arles...Il faut être réaliste mais les choses vont bien vues les circonstances actuelles... Les carteles que nous avons élaborés sont bons et variés. Ici, le toro est une priorité et il y a déjà 30 000 personnes qui sont venues voir les corridas dans les corrales." Arles fait un effort particulier pour la jeunesse :" Nous avons besoin de jeunesse, de rénovation et formules originales... C'est seulement ainsi que nous irons de l'avant."

Source: Mundotoro



tem40 Le: 06/04/12
Abolition et présidentielle Bayonne : 10 avril
Image aléatoire
Galerie
Recherche