Visiteurs: 165877
Aujourd'hui: 38
 
En rejetant deux motions anti-taurines, les députés portugais ont sauvé la Fiesta…

La première de ces motions concernait les retransmissions télévisée et l’autre le retrait des subventions, une grande majorité d’élus du peuple renvoyant alors dans leurs dix-huit mètres deux groupes de gauche ultra-minoritaires, arguant que le toreo fait partie de la culture et que vouloir prohiber ou restreindre la tauromachie n’est ni plus ni moins qu’une censure culturelle !

Ce qui est surtout à retenir, c’est que le bloc qui s’est opposé à ces motions comprend à la fois les communistes, les socialistes, les sociaux-démocrates et les conservateurs, une union de circonstance qu’on aurait bien aimé voir ailleurs…

Et ce que l’on constate une fois de plus, c’est que ce genre de motions vient toujours de secteurs minoritaires, mais qui parfois, comme en Espagne, finissent par profiter de la division des grands partis à ce sujet ou d’une majorité constituée de groupes autonomistes ou nationalistes comme c’est le cas en Catalogne et au Pays Basque avec Bildu et consorts. Ceux-là, pour des raisons d’opposition au pouvoir central, trouvent là un motif de marquer leur différence, associant pour la circonstance, dans la mesure où ça les arrange bien, les toros au pouvoir central.

Pour donner un exemple de leur représentativité, une parlementaire n’a pas hésité à s’adresser à ces groupes abolitionnistes en leur faisant remarquer que la dernière corrida télévisée a fait largement plus d’audience que ce qu’ils ont récolté de voix aux élections !!! CQFD.

Paul Hermé
http://www.torofiesta.com/index.php?option=com_content&view=article&id=1877:portugal&catid=68:chroniques&Itemid=67



tem40 Le: 11/07/12
Manzanares opéré à Santander Trophée pour Thomas Dufau
Image aléatoire
Galerie
Recherche