Visiteurs: 151638
Aujourd'hui: 94
 

  


Le CTM en voyage: Guadalajara et 2 corridas, l'Escorial, El Valle de los Caidos et Calatañazor typique village du Moyen Age.
Trois jours de "toros y cultura"







Rugbynews.fr
Thierry Dusautoir, le capitaine du XV de France n'aura pas soulevé le trophée de la Coupe du Monde mais vient tout juste d'être élu Meilleur Joueur de l'Année de rugby !


tem40 Le: 24/10/11
Beau temps. Température agréable. Un gros tiers d'arène.

6 toros de YONNET, allant du bien au très bien présentés. Divers au moral, les meilleurs étant les deuxième et sixième.

Javier CASTAÑO (Vuelta et Vuelta) appliqué et efficace à l'épée ; Manuel ESCRIBANO (Salut et Vuelta) Enthousiaste et limité. Medhi SAVALLI (Silence et Silence) toujours sans recours.
http://basta-ya.over-blog.com/

tem40 Le: 24/10/11
Dans sa chronique sur le bilan du concours "Toros de France":
"Sur les six corridas, il ya eu de tout, du meilleur et du moins bon, mais dans tous les cas, la présentation des toros a été au niveau des ganaderías espagnoles et souvent au-dessus. Vous avez peut-être lu quelques chroniques qui en général ont été très « discrètes ». Les notations du jury ont été collectées par le Parc Régional de Camargue et le palmarès a été annoncé d’abord à l’issue de la corrida de Mimizan, puis le vendredi soir 9 septembre après la (bonne) novillada de Margé en Arles :

Meilleur lot : Jalabert, 2ème Gallon, 3ème Darré.
Meilleur toro : le n° 122 de Gallon, magnifiquement toréé par Juan Bautista.
Meilleur torero : Juan Bautista, en état de grâce devant les toros de la famille.

La corrida de JL Darré à Mimizan:
Un lot de toros très musclés, devant et derrière, amenés à Mimizan 2 h avant la corrida. Les arènes étaient quasi pleines, et les quelques antis ridicules. Après la présentation de ses toros en corridas concours, on craignait un manque de mobilité : tous ont galopé et ont été toréables avec des défauts qui génèrent le danger et maintiennent en haleine un public du Sud-Ouest qui aime ce type de corrida où l’efficacité prime sur l’art.
Ils sont rentrés au cheval en venant de près, comme l’exige le règlement du rugby actuel. Et quant JL Darré fabriquera des toros plus proches des gabarits de 3ème ligne que de ceux de la 1ère ligne de l’équipe de Mirande, les résultats seront encore meilleurs…

http://www.torofiesta.com/index.php?option=com_content&view=article&id=1297%3Aaire-rassemblement-fstf-toros-de-france-galvan&catid=1%3Anouvelles&Itemid=53

tem40 Le: 24/10/11



On annonce le décès de l'ex matador "Antonete" à 79 ans à l'hôpital de Madrid où il avait été admis pour une bronchopneumonie.
Né en 1932, il revêtit l'habit de lumières en 1949 et prit l'alternative en 1953. En 1966 il réalisa une faena historique à la Feria de San Isidro face au toro "Atrevido".

tem40 Le: 23/10/11
Si l’aficion s’est mobilisée à Nîmes, les empresas en ont fait autant à Bayonne…

Pour d’autres raisons, et en petit comité, puisqu’il s’agissait de celles des sept plus importantes arènes nationales. A l’évidence, si ces directeurs d’arènes ont éprouvé le besoin de se regrouper, dans un milieu tirant plutôt sur l’individualisme, c’est bien que le torchon brûlait, à cause notamment des prétentions financières des principales vedettes. Apparemment, le problème a été réglé, sur la base d’une diminution d’émoluments de 20% pour les sueldos supérieurs à 60.000 € des principaux toreros et ganaderos, avec dans la balance, une augmentation dans la même proportion de ceux des toreros les plus modestes, parfois non moins talentueux ou méritants.

Sur le fond, la rencontre de ce « G7 » (Bayonne, Dax, Mont-de-Marsan, Arles, Nîmes, Béziers et Vic-Fezensac), parait séduisante, reste qu’il leur faudra certainement affronter et faire avaler leur décision à des apoderados aux dents longues et des éleveurs les plus prestigieux qui n’ont guère l’habitude de parler de baisse dès qu’il s’agit d’évoquer les pépettes… Un bras de fer en vue ?

En outre, deux autres axes de réflexion et de futures actions ne manquent pas d’intérêt. D’abord, l’abaissement de la TVA, que les empresas aimeraient voir ramenée à ce qui est en vigueur pour les autres manifestations culturelles, soit 5,5%, une mesure qui devrait avoir aussi pour conséquence, s’ils parviennent à la faire adopter, de faire baisser le prix des places…

Enfin, la volonté de faire appel en priorité aux éleveurs français en ce qui concerne les novilladas aura certainement de quoi satisfaire nos ganaderos qui parfois restent avec leurs produits sur les bras…

Tout cela semble aller dans le bon sens et être en phase avec les réalités économiques de l’époque, reste qu’au travers des décisions prises, il serait bon que l’aficion en sorte aussi gagnante. Car c’est bien elle qui fournit la « pasta »… Vaste chantier !

http://www.torofiesta.com/index.php?option=com_content&view=article&id=1295:g7&catid=68:chroniques&Itemid=67

tem40 Le: 23/10/11
 «  1  2  3 ... 558  559  560  561  562  563  564 ... 603  604  605  »
Image aléatoire
Galerie
Recherche