Visiteurs: 157482
Aujourd'hui: 3
 

  

COMPTE-RENDU DE L'ASSEMBLEE GENERALE

DU CLUB TAURIN MIMIZANNAIS

VENDREDI 30 NOVEMBRE 2018


http://www.torosenmimizan.fr/articles/articles.php?id=255&cat=8

PHOTOS DE LA SOIREE : http://www.torosenmimizan.fr/gallery/gallery.php?cat=70
Nîmes dimanche matin. Lleno total. Toros de Jandilla. Pluie.
1er et 2ème changés par des toros de Parladé (corne cassée pour le second). Vuelta au sixième.
Javier Conde : silence après avis et silence après avis.
José Tomas: deux oreilles. Début de faena spectaculaire à genoux, manoletinas finales superbes et épée tombée légèrement et une oreille après deux avis.
Thomas Dufau qui confirmait l'alternative: silence et deux oreilles
Première Puerta Grande pour José Tomas depuis son retour.. Grand triomphe aussi pour Thomas Dufau


pierre Le: 18/09/11

tem40 Le: 18/09/11
Ouverture d'un nouvel album de photos insolites. Si vous en avez, pensez à nous.

tem40 Le: 18/09/11


Photo : ElTico

Cette troisième manche du triptyque entre nos deux fers de lance pour la suprématie nationale, télévisée en direct par Canal+ Espagne, avait amené plus de monde aux arènes que la course de rejon matinale. C'est assez rare pour être signalé. Mais malheureusement, les toros ont joué aux abonnés absents et il ne s'en est fallu que de très peu pour que le score reste nul et vierge.

Les six toros de Victoriano del Rio, correctement présentés, ont tous manqué de moral après s'être paradoxalement montrés plutôt braves sous le fer. Tous se sont arrêtés lors de la faena de muleta.

Difficile dans ces conditions là de s'attirer les faveurs d'un conclave pourtant enclin à favoriser les succès, comme en témoigna la belle ovation qui salua les deux héros du jour une fois le paseo terminé. Mais aujourd'hui, le moral était du côté de l'Arlésien. Et au final, c'est ce qui a fait la différence. Varié au capote ; inventif à la muleta ; banderillant sans se faire longtemps prier le cinquième adversaire attendu, comme le premier, genoux en terre, Juan Bautista a marqué quelques bons points en prévision de la prochaine temporada. Un peu fade et certainement dépité par un lot de toros défavorable, Sebastian Castella a paru un peu en retrait. Mais on connaît les ressources du bitterois...

On retiendra tout de même que deux toreros français sont capables de remplir au 4/5ème les arènes de Nîmes en fin de saison et en ces temps de crise... C'est également une bonne nouvelle de cette journée.

El Tico www.corridafrance.com

Fiche Technique :

Les six exemplaires de la ganaderia Victoriano del Rio, ont tous déçu par leur comportement. Tous décastés, sans race ni classe et faibles à des degrés différents. Corrects de présentation et d’armures.

Entrée : 4/5.

Temps : Couvert.

Poids des toros : 496, 515, 534, 549, 527 et 543 kgs.

Rencontres avec la cavalerie de Philippe Heyral : 12.

Durée de la course: 2h30.

A noter : Les deux toreros ont été ovationnés après le paseo.

http://www.feria.tv/video-1948_une-seule-oreille-pour-juan-bautista.html

tem40 Le: 18/09/11


Nîmes: El Juli par la Porte des Consuls
El Juli est sorti a hombros par la Porte des Consuls après avoir coupé quatre oreilles aux Zalduendo…

Devant environ trois quarts d’arène, par beau temps, la corrida de Zalduendo a surtout valu par la performance du Juli, sans que les deux autres toreros n’aient démérité. Il faut dire que les toros, au demeurant correctement présentés, ont donné un jeu divers, et pour plusieurs d’entre eux, ils n’ont pas eu hélas la flamme qui aurait donné plus d’éclat à des trasteos certes propres, mais parfois vides d’émotion.

El Juli (deux oreilles aux deux) a étalé aujourd’hui le poder qu’il a sur ses adversaires… Bonne réception de son premier au capote puis entre les deux rencontres, quite par chicuelinas applaudi. Par la suite, séquences templées sur les deux rives au goût du public, beaucoup d’entrega, une entière, pour deux trophées, le second diversement apprécié.
Le quatrième sortit au pas, mit les freins d’emblée et fut protesté pendant deux rencontres sans style. D’autres que lui auraient peut-être été peu inspirés par un tel adversaire, mais on sait bien que Julián possède l’exceptionnelle faculté de tirer quatre litres d’une orange sans jus ! Et à sa main, il se mit le Zalduendo dans sa canasta, transmettant au public et s’imposant, remplissant la pastière en doublant son score après une entière trasera et un descabello.

Alejandro Talavante (saluts aux deux) démarra agréablement au capote, et après deux piques sans éclat puis un excellent quite de Luque, il entama sa faena par une séance de surplace au centre du meilleur effet. La suite comprit quelques séquences valeureuses, l’Extremeño profitant bien de la noblesse, certes un peu fade, de son opposant, le tout tombant quelque peu en fin d’exercice où la muleta devint moins ajustée. Entière tendida.
Avec le quinto, Talavante afficha encore pas mal de quiétude et de maestría, l’ensemble tournant à la démo avec un toro noble, mais à qui il manquait un peu plus de son pour donner davantage de consistance à son trasteo. Nouvelle entière. A titre personnel, comparativement aux quatre oreilles glanées par le Juli, ce score de 4 à 0 ne me parait pas conforme à la réalité. Mais ce n’est finalement que de l’arithmétique…

Daniel Luque (saluts aux deux) a une fois encore étalé son aisance capote en mains. Peu avare de jolis gestes, il eut toutefois du mal à faire monter la mayonnaise face à un adversaire faible qui ne transmettait pas. D’ailleurs, la musique fut priée de s’arrêter car au lieu de se fondre dans une œuvre et de l’agrémenter en l’accompagnant harmonieusement, elle ne devenait dans le cas présent qu’un artifice superflu. Entière et deux descabellos.

Auteur d’une vuelta de campana avant la pique, l’ultime eut du mal à tenir la distance. Luque tenta bien de tirer parti du fonds de noblesse du Zalduendo, mais ce dernier alla a menos… comme l’impact de sa faena.

Paul Hermé www.torofiesta.com


tem40 Le: 17/09/11
 «  1  2  3 ... 584  585  586  587  588  589  590 ... 609  610  611  »
Image aléatoire
Galerie
Recherche