Visiteurs: 300038
Aujourd'hui: 35
 

24 février 2023
Ste Eulalie en Born à 19 h

Soirée exceptionnelle animée par J.Louis Triscos.

« LE TERTIO DE VARAS »
2 acteurs : le picador, le cheval de corrida.




Le cheval : qui mieux qu’Alain Bonijol, le maître incontesté du cheval de corrida pour nous en parler. Il nous racontera son parcours et sa passion. Mais laissons Alain Montcouquiol nous présenter ce personnage.
« Un dimanche d’août, dans les arènes de Saint Gilles, Alain Bonivol en attrapant à bras les cornes d’un très sérieux novillo pour éviter une cornada à l’un de ses chevaux, nous a donné ce frisson d’émotion que seuls provoquent les actes de ceux qui sont incapables de calculs…Alain Bonijol avance à visage découvert, a puerta gayola. »

Le Picador. : nous aurons la chance d’avoir un picador, Laurent Langlois qui nous racontera son parcours, sa passion. Il nous expliquera l’habillage compliqué du cheval et surtout, la concentration, la préparation psychologique, la confiance mutuelle entre les 2 acteurs de ce tertio indispensable à la corrida. 2=1

La soirée se terminera par le repas de l’amitié.
Menu à préciser : 20€ vin et café compris.


Inscription indispensable pour le 18 février.

tem40 Le: 02/02/23

Dates de la temporada 2023 :

Corrida des Fêtes "blanche" : vendredi 28 juillet.

Corrida à cheval : samedi 29 juillet.

Feria de l'Atlantique : du 1er au 3 septembre.

Vendredi 1er : Corrida Goyesque Bleue.

Samedi 2 : matin novillada piquée et tarde, corrida de toros.

Dimanche 3 : matin nsp et tarde de clôture, corrida.



tem40 Le: 30/01/23

Arles
Congrès de l'Union des Clubs Taurins de France.



Corrida Sud-Ouest

Meilleure novillada sans picadors : Alma Serena.
Meilleur lot de novillos : La Quinta.
Meilleur lot de toros : La Quinta.
Meilleur novillero : Christian Parejo.
Meilleur novillero sans picadors : Tristan Barroso
Meilleur matador : Daniel Luque, représenté par Greg Boyer.
Coup de cœur : Mobilisation « Oui à la corrida ».



Corrida Sud-Est

Meilleure novillada sans picadors : Pagès-Mailhan.
Meilleure novillada avec picadors : Olivier Fernay y sus Hijas.
Meilleur lot de toros : La Quinta.
Meilleur novillero non piquée : Nino Julián.
Meilleur novillero : Christian Parejo.
Meilleur matador : Andrés Roca Rey.
Coup de cœur : Mobilisation « Oui à la corrida ».



Course Landaise

Champion des jeunes écarteurs : Djoé Dubos.
Champion des jeunes sauteurs : Louis Larrere.
Trophée Challengita – "Soltera" de la Ganaderia Dal (Michel Agruna).
Champion de France écarteurs : Cyril Dunouau.
Champion de France sauteurs : Kevin Ribeiro.
Hommage-coup de cœur à l’écarteur Christophe Dussau qui à 50 ans va ranger le boléro pour s’occuper de la ganadería familiale



tem40 Le: 30/01/23
AG 2023 2.jpeg

ASSEMBLEE GENERALE 2023



Rapport moral



Le 25 mars, la temporada commença, comme il est de tradition, dans la salle des fêtes de Ste Eulalie. Merci à Bernard Comet.
Mais je laisse la parole à Sébastien.
« Comme chaque année, nous nous donnons rendez-vous à Saint- Eulalie pour
marquer le début de notre nouvelle saison. Au programme ce vendredi 25 mars : Léo Banos,
joueur du Stade Montois rugby et sélectionné en Equipe de France moins de 20ans lors du
dernier tournoi des 6 nations. Yon Lamothe novillero, triomphateur de la saison Francaise en
2021 et 6 ème du classement européen des novilleros en 2022.
Cette soirée, orchestré par le journaliste de France Bleu Gascogne Jean Maurice Castex,
nous aura permis de rencontrer 2 jeunes landais à l’aube de leur carrière, aussi à l’aise avec
un micro à la main qu’avec un ballon ou une cape. En effet, Léo est une pièce maîtresse du
Stade et donne envie à bien d’autres clubs du top 14 de l’avoir dans ses rangs et notamment
un certain club de la ville rose comme on l’appelle…
Yon, nous avait assuré qu’il avait très envie de se faire plaisir durant cette année 2022. Il l’a
fait, en finissant cette importante et glorieuse temporada à Madrid où il foulait pour la
première fois le sable des arènes de Las Ventas.
Ce premier événement de l’année après 2 ans de covid, nous a permis de nous revoir, de
retrouver nos bonnes habitudes, tout cela entrecoupé par de bons plats de notre grand
cuisinier Jojo et toute son équipe. »

Le 13 mai, présentation de l’affiche à la Chapelle de la Mer : 6 toros Pedraza de Yeltes, ganaderia de prestige, seront combattus par Antonio Ferrera, Adrien Salenc et Dorian Canton. Les aficionados présents apprécièrent ce choix. L’affiche, réalisée par Jérôme Pradet fit l’unanimité.
Comme de coutume, tout se termina par un moment d’amitié et convivialité.

18-19 et 20 août, exposition photos : « 10 ans de corridas à Mimizan ». La tauromachie étant un art fugace et éphémère, la photographie permet de fixer et revivre ces instants de grâce et d’émotion. 47 personnes furent présentes au vernissage et 131 visiteurs aficionados et néophytes défilèrent durant ces 3 jours. Merci à tous ces photographes qui permirent d’organiser cette expo.

Le 20 août journée taurine, aboutissement d’un an de travail.
Le matin, une tienta : 2 vaches de Alma Serena tientées par Marc Serano. L’initiative sembla être appréciée.

17h30 :La corrida.
Le premier toro surgit dans l’arène.
Antonio Ferrera ne fut pas à la hauteur de nos attentes surtout à son second. Adrien Salenc, à son second, obtint 1 oreille, la seule de la tarde, et son toro fut applaudi à l’arrastre. Dorian Canton fit une belle impression. Très technique mais avec élégance et maîtrise, s’il ne coupa aucune oreille, il quitta le ruedo sous une forte ovation. Mais, laissons parler Zocato :
« Dès les premiers muletazos de Dorian, le public a salué l’arrondi et le velouté de ce garçon qui sut caresser d’entrée la noblesse du Pedraza… A 21 ans et moins de 10 corridas dans sa besace, Dorian doit tenir compte des exigences de tous ceux qui le considèrent comme un futur grand du toreo de France »
Je ne résiste pas au plaisir de vous lire jean Cazaux : « Louons les efforts désintéressés mais payants du Club Taurin local pour entretenir depuis 10 ans un spectacle de qualité soutenue, avec des toros qui pourraient faire le bonheur de places supérieures, devant un bon petit public équilibré et suffisamment connaisseur pour maintenir avec sobriété, une atmosphère à la fois sérieuse et sympathique. »

2 voyages furent organisés cette année
Les 24,25,et 26 juin : Badajoz, belle ville d’Extremadura, fondée par les Arabes, convoitée en vain par le Portugal. Nos voyageurs eurent droit à une corrida espagnole et une corrida portugaise. Se trouvant aux portes du Portugal, une incursion chez ce voisin était inévitable : Visite de la ganaderia Murteira Grave. Reçus merveilleusement par son Ganadero Joaquim, personnage haut en couleur passionné d’art, et évidemment de toros. Toutes les dames présentes succombèrent à son charme et à sa classe.
Les 14,15 et 16 octobre : Saragosse. Feria del Pilar.
Si les corridas n'ont pas laissé de souvenirs impérissables, il n'en fut pas de même pour les sorties nocturnes.

26 novembre Soirée des bénévoles à Bias ;
Comme chaque année, une soirée pour remercier les bénévoles. Sans eux et leur constance rien ne serait possible.


Nous ne pouvons pas terminer ce rapport moral sans parler de la tentative d’interdire la corrida par le projet de loi présenté par le député Aymeric Caron.
Ecoutons la présentation d’ Aymeric Caron par le Garde des Sceaux Dupond Moretti : « Aymeric Caron « écrivain » plus connu pour son véganisme que pour son œuvre littéraire, souhaite qu’on ne tue plus les moustiques qui nous piquent : « ce sont des femelles ». Récemment me prenant à partie, il a bredouillé qu’un avocat ne pouvait aimer la corrida ; peut-être a-t-il raison mais pour l’écriture il me concédera qu’Hemingway, aficionado, pêcheur, chasseur, n’est pas un auteur mineur…A propos d’un livre pro-chasse : les ayatollahs de l’écologie s’en serviront pour allumer le barbecue où ils cuiront leurs steaks de soja. »
Merci Aymeric Caron ! écrit le journaliste Yannis Ezziadi.
« Qu’on dise du bien ou du mal de la corrida, l’essentiel est qu’on en parle…et que les 2 avis soient représentés dans les médias. Grâce à Aymeric Caron et son projet de loi, c’est chose faite. En effet, les matadors furent invités sur les plateaux et radio. Les français découvrent les visages de Marc Serrano , El Rafi, Maxime Solera, Tibo Garcia et Julien Lescaret. Tous purent apprécier leur classe et souvent leur beauté. Ils s’attendaient à voir des brutes assoiffés de sang et découvrirent des gentlemen. »
Dans la plupart des interventions médiatiques, nous avons pu comparer le caractère et les valeurs véhiculées par chacun..
Côté anti, la démesure dans l’invective, l’insulte à la bouche, sans débat possible.
Le pire, je crois, a été atteint chez Hanouna, en présence de Marc Serano venu pour débattre ; nous eûmes droit a un déferlement de paroles sans queue ni tête, d’une certaine Solveig Halloin, actrice et activiste politique qui créa un mouvement anarchiste et écoféministe dont un de ses slogans est « Boucherie Abolition ». Elle surgit brusquement, le poing levé, le bras recouvert de peinture rouge nous noyant dans une logorrhée qui selon le Larousse définit un flot de paroles désordonnées qui caractérise certains troubles mentaux », hurlant « les vaches sont mes sœurs, les taureaux mes frères, vous tuez des bébés » et répétant inlassablement « Les oreilles et la queue » D’après des spécialistes, cette personne répond trait pour trait à la description de l’hystérique telle que l’avait définie le fameux Docteur Charcot. Le public hurle de rire, les réseaux sociaux s’emballent contre elle, les défenseurs de la cause animale n’ont pas aimé cette représentation hystérique pour défendre leur cause mais rien n’y fit !
Face à cette « hystérique », le torero Marc Serano ne put jamais s’exprimer, il fit preuve d’intelligence et de dignité, se levant, regrettant l’inutilité de sa venue, se proposant de revenir dès lors qu’un débat paisible et civilisé serait organisé. Ce fut une leçon de dignité et d’élégance… Merci à lui et à tous les intervenants toreros et aficionados et en particulier à l’UVTF qui, depuis des années réalisent un travail pédagogique, juridique et politique.
En Résumé : Classe et dignité face à excitation haineuse. !

Pour preuve le dernier message de Brigitte Bardot qui vous est adressé : « A tous, organisateurs, spectateurs, responsables de ces spectacles cruels et morbides, je vous souhaite une vie de merde ! »

Toutefois, ne crions pas victoire.
Si son projet de loi a fait un flop, l’Europe Ecologie les Verts a droit à une autre niche parlementaire le 6 avril prochain. Avec quelle stratégie, nous l’ignorons !
Alors, veillons et préparons-nous !
Si Caron a permis une mobilisation de tous les pro-corrida, il a fait de nous, sans le savoir, des militants de notre cause. Qu’il en soit remercié !
Profitons-en pour sceller notre union, à commencer par une entente indéfectible de tous les membres dans chaque club. La bataille va être rude, n’usons pas nos forces dans des discordes stériles !!
Et comme en conclut Dominique Valmary, Président de la Fédération des Sociétés Taurines de France,
« NOUS N’IRONS PAS A CANOSSA !
Autrement dit, « nous ne céderons pas et nous ne nous humilierons pas devant notre adversaire ! »

Rapport financier


Le rapport financier présente, cette année encore, un bilan positif
Ainsi, le coût de la corrida fut compensé par les entrées, par l’apport des partenaires, par la buvette et la restauration, par la vente de produits dérivés.


Perspectives 2023


Le Président présenta lesPerspectives 2023

24 février à Ste Eulalie: Conférence : El tercio de varas ou comme le nomme Alain Bonijol, Tercio de Vérité. Nous apprendrons à apprécier le travail du picador, le mal aimé de la corrida. Alain Bonijol, nous entrainera dans sa passion de ces chevaux.
En avril : Une sortie dans le Centre Equestre El Campo de Bruno Lassaossa à Mèes.
En mai du 18 au 23, voyage à la Feria de Cordoue, avec un arrêt à Madrid.
19 août Corrida de Mimizan.

Election du bureau :
Président François Villenave
Vice président Vincent Lafitte
Trésorier Philippe Froustey
Secrétaire Marie Jo Bégué
Secrétaire adjointe Maylis Laborde
Responsable de la communication : Sébastien Lafon
Responsable des arènes Francis Baillet
Membres actifs Jacques Dugied, Georges Cherici, JL.Triscos


2 nouveaux membres ont rejoint le Conseil d'Administration.
Mme M.C.Dubedat et A.CReuse
Bienvenue à eux !!

Pour clôturer cette AG, Mme A.Olhasque, et MrPujos, au nom de la municipalité, nous ont assuré que des travaux au Arènes sont sérieusement envisagés. Un diagnostic est en cours. De plus, des améliorations facilitant la gestion de la corrida (eau, électricité) sont prévues. Nous nous en réjouissons !!![/align]
[/b]

tem40 Le: 24/01/23
 «  1  2  3 ... 6  7  8  9  10  11  12 ... 688  689  690  »
Image alatoire
Galerie
Recherche