Visiteurs: 160264
Aujourd'hui: 34
 

Photo: Juan Leal à Samadet

La participation, dimanche, de Juan Leal au "certamen de novilladas" madrilènes à Las Ventas, est l'événement de la semaine. Cela se fera devant les caméras de Canal Plus et les aficionados du monde entier pourront examiner la prestation du meilleur espoir français dans sa catégorie. Juan a déjà, dans le sud-est comme dans le sud-ouest, beaucoup de supporters et ils seront nombreux à Madrid.

Juan Leal combattra, ce jour là, des novillos de El Serrano et il sera en compétition avec le courageux mexicain Brandon Campos qui fera sa présentation à Madrid et avec Álvaro Sanlúcar (de Sanlúcar de Barrameda), bourré de qualité lui aussi qui se présentera aussi dans la Capitale. On peut être assuré que le niveau sera relevé. Le challenge est d'importance pour le jeune arlésien. On peut le dire: c'est la meilleure affiche du "certamen".

Depuis son exploit à Samadet - 6 oreilles et une queue avec indulto -, lors de son six contre un face aux Fuente Ymbro, Juan a montré qu'il fallait compter sur lui. Son toreo porte sur le public, il s'expose, se place dans des terrains compromis et il "impacte" le spectateur, marchant sur les pas de son modèle Paco Ojeda. Nous avons besoin de Vérité, dans le toreo comme dans la société, et les façons de Juan vont dans cette direction.

On espère beaucoup du rendez-vous madrilène, mais sans l'attendre, Simon Casas qui a "le nez creux", a mis Juan au centre de sa féria de Pentecôte pour une alternative de luxe, des mains de Sébastien Castella, qui sera le clou du cycle nîmois.

On verra dès samedi -ce sera l'annonce officielle- que, dans une arène certes plus modeste que Colisée Romain, les couleurs de Juan seront aussi à l'honneur: dans un cartel de jeunes toreros qui luttent pour se faire une place au soleil.

Pierre Vidal



tem40 Le: 10/04/13
Course landaise : nouvelle promotion Fandiño à l'université
Image aléatoire
Galerie
Recherche