Visiteurs: 165789
Aujourd'hui: 24
 

Donner et reprendre
(d’après une chronique de mundotoro)

Qu’a valu à certains leurs triomphes à Madrid ? Pourquoi ces succès dans le temple de la tauromachie n’ont pas servi à propulser la carrière de ceux qui ont triomphé ?
Cette année, les grandes Ferias semblent leur être fermées. Bien sûr, Joselito Adame est attendu à Valence mais … en octobre comme Fandiño exclu de Valence en juillet et Talavante des grandes ferias de Bilbao, Santander et Almeria.
Ceux qui sont toujours à l’affiche de ces ferias, n’ont rien fait cette année à Madrid.
Juan del Alamo, attendu le 15 août à Madrid où il a coupé 2 oreilles et annoncé à Pamplona, Santander, Guijuelo et Mimizan le 24 août parle de ce problème lors d’une entrevue avec La Divisa.
« Je fais ce que je dois faire et ensuite ce sont les empresas qui doivent appeler »
« C’est très difficile de se faire un chemin. Avec le triomphe à Madrid je pensais qu’il en sortirait davantage mais ça ne fut pas le cas »
« Je suis un garçon jeune qui débute et donnerait de la fraîcheur au cartel. Ceux qui ont été des figuras quand ils étaient dans mon cas ont paru dans de nombreux endroits , c’est ce qui me préoccupe, c’est ça ma lutte »
« Avec les figuras, un torero jeune qui débute a toujours toréé et ce qui est joli est de gagner la bataille face à ces figuras. Celui qui tente de s’ouvrir un chemin doit être à ce niveau et montrer ce qu’il veut être mais c’est très compliqué d’y entrer »


Juan del Alamo à Mimizan août 2012





tem40 Le: 20/06/13
Communiqué : Bordeaux terre de toros Jose Tomas : dernière nouvelle
Image aléatoire
Galerie
Recherche