Visiteurs: 160337
Aujourd'hui: 27
 
Messieurs les Préfets des départements Taurins,
Notre Fédération défend la corrida et le public aficionado depuis 1910, elle le fait avec respect et dans la
légalité.
Depuis cinq ans, elle a prévenu à plusieurs reprises les différentes autorités, du danger de trouble à l’ordre
public provoqué par les « manifestation-confrontation » aux abords des arènes. Le comportement des
groupuscules « anti-corrida » étant de plus en plus provoquant, violent et hors la loi.
Depuis, la situation n’a fait que s’aggraver :
- Les manifestations pseudo-pacifiques, souvent non-déclarées, ne sont devenues que des agressions
envers le public et même des actions de guérilla urbaine très violentes (voire les événements
récents de RION des Landes et de RODILHAN).
- Les citoyens qui se rendent aux arènes et même les habitants de la ville, doivent subir, pendant des
heures, les pires insultes, les harcèlements, les menaces, les agressions physiques, les dégradations,
les lancers de fumigènes, les sirènes hurlantes …
- Le public aficionado s’étonne de devoir subir ces violentes provocations devant et même dans les
arènes alors que dans d’autres lieux plus sensibles, la même situation est impensable !
- Tout ceci se passe en présence des forces de l’ordre et … sans aucune arrestation ! Tout ceci serait
donc légal ? et même encouragé ? Où en sera la limite ?
Sachant que ces groupuscules, dont les leaders sont bien connus des services du SDIG, diffusent par tous
les moyens quantité de mensonges grossiers sur la corrida mais aussi des discours de haine envers les citoyens
aficionados et les habitants des régions taurines, de plus, ils ont l’art de se présenter comme des victimes ! : Ils ne
peuvent ainsi que pousser quelques illuminés à commettre les actes les plus graves, voire le geste de trop !
Les nombreux méfaits enregistrés depuis quelques années (jamais élucidés) : Dégradations de biens
public et privés, menaces de mort, incendies criminels, lettres piégées, harcèlement, chantage, etc…s’ajoutent à
l’exaspération des citoyens. Tout comme le fait que le chantage à l’ordre public des manifestations guérillas
amène à multiplier les forces de l’ordre, qu’il faudra payer. Double peine pour les citoyens des villes taurines !
Le peuple aficionado à la culture tauromachique (inscrite dans le patrimoine français) s’est comporté de
façon exemplaire face à ces provocations et ces agressions. Cependant aujourd’hui, la situation est très grave,
l’indignation est à son comble, de plus en plus de voix s’élèvent et même menacent ! Nous tenons à vous mettre
en garde devant cette situation insurrectionnelle.
Si la permissivité des autorités continue à encourager les fauteurs de troubles, elle provoquera une
explosion de violences incontrôlables.
Je vous prie de croire, Messieurs les Préfets, en l’expression de nos sentiments distingués.
Roger MERLIN
Président de la FSTF



tem40 Le: 26/11/13
Les vaches de Rion UNESCO. Pétition
Image aléatoire
Galerie
Recherche