Visiteurs: 184329
Aujourd'hui: 107
 



Les aficionados qui avaient bravé le mauvais temps n'ont pas été déçus à la projection de ce petit bijou cinématographique "Tres Vueltas", film décalé en noir et blanc, à la musique déstructurée de Meryl Fortunat Rossi, nîmois d'origine, "exilé" loin de sa passion et qui parvient à la vivre par la réalisation. Il nous fait suivre Julien Lescarret pendant les derniers jours précédant sa despedida dans les arènes de Nîmes.
"Film atypique comme cet homme" déclara Pierre Albert Blain en désignant Julien. "Ce film lui ressemble, lui, le petit elfe de la tauromachie, lutin malicieux" qui, durant sa vie personnelle et professionnelle, appliqua avec sincérité et honnêteté sa devise "Carpe diem"
La conclusion en revint à PAB: "A nous tous d'assurer l'avenir de la tauromachie en préservant et surtout en trasmettant notre patrimoine."
Excellente soirée !!



Photos H. Dufaure



tem40 Le: 03/02/15
Magescq Le miracle de la vie !
Image aléatoire
Galerie
Recherche