Visiteurs: 160304
Aujourd'hui: 74
 
A l'heure de la mondialisation où il n'est question que de gommer nos différences, notre passé, notre histoire afin d'éviter d'être accusé de nationalisme, l'Espagne reste souvent un exemple de préservation de ses traditions souvent millénaires.

En voici un exemple.
Nous sommes en 1639, à Moya en Castilla la Mancha, cette année là, une sécheresse exceptionnelle étouffait les terres du Marquisat de Moya. Les autorités demandèrent aux moines du couvent de Garaballa de monter en pèlerinage jusqu'à Moya la Vierge de Tejeda et de célébrer des Rogations, supplications solennelles pour le retour de la pluie. Ainsi fut fait. Quand la Vierge arriva "il plut durant 7 heures d'une eau douce". Dès lors, les habitants de Moya, en signe de remerciements, jurèrent de célébrer une neuvaine tous les 7 ans. Ainsi fut fait, et continue à se faire…Les gens suivirent la tradition en lâchant des toros dans la pente escarpée menant au château. Un spectaculaire encierro champêtre à travers d'étroits sentiers.
Cette année, le novillo se montra réticent à suivre les directives des cavaliers qui furent applaudis par les milliers d'aficionados qui jugèrent de leur travail.
Tous ces spectateurs qui se déplacent en nombre tous les 7 ans, ne sont certainement pas tous de fervents catholiques mais ils n'oublient pas ce qui fait ce qu'ils sont, leur spécificité…
On pourrait parler aussi, entre autres, des traditionnelles processions dans toute l'Espagne pour la Semaine Sainte ou pour le Corpus (la Fête Dieu que nous honorions aussi par des processions il n'y a pas si longtemps), les Fallas de Valence qui remontent à 1497, la Tomatina, bataille de tomates à Buñol, la Saint Jean où brûle un grand feu dans chaque région (comme chez nous il n'y a pas si longtemps), les Ferias taurines dans toute l'Espagne et … et … et …
Toutes ces manifestations donnent l'occasion de fédérer un peuple fier de ce qu'il est et de ce qu'il a été !
Pratiquement toutes ses manifestations se déroulent à l'occasion de Fêtes patronales, St Joseph, San Fermin, San Isidro, la Virgen del Pilar et… et… et ...
Et maintenant, imaginons : qu'en serait-il en France où au nom de la laïcité on efface peu à peu bien de nos traditions.
Faisons donc confiance à ce peuple espagnol : il y a des traditions qui se perpétueront quoique en disent quelques esprits chagrins qui s'y opposent sans savoir de quoi ils parlent et sans réaliser ce qu'ils mettent en danger.



Pour les plus courageux lire "Soy español y soy patriota" sur Mundotoro : https://www.mundotoro.com/noticia/soy-espanol-y-soy-patriota/1393802


"Je suis patriote car seul un espagnol peut dire, sentir, crier et jouir du droit naturel de lancer au ciel un OLE !"



tem40 Le: 03/10/18
Morante, l'artiste. Urdiales :magistral !
Image aléatoire
Galerie
Recherche