Visiteurs: 180235
Aujourd'hui: 74
 
Il ne se passe guère de jours sans qu’il nous arrive un indulto d’Amérique du Sud…

Si c’est un signe de bonne santé du bétail, je veux bien, et j’applaudis des deux mains, mais ces grâces systématiques finissent par laisser planer le doute sur le sérieux de la chose.

Quelles caractéristiques doit avoir un toro pour mériter de retourner dans ses verts pâturages ? Les meilleures, et complètes, de la noblesse, de la bravoure, de la force, de la charge, de la solidité et ce brin de « chispa » qui est la marque des grands toros. De ceux qui peuvent mettre tout le monde d’accord, et non pas simplement pour leur capacité à répéter les charges, parfois à la limite de la sosería.

Sans en faire tout un pataquès, parce qu’après tout, s’ils tiennent à leurs indultos, qu’ils ne s’en privent pas, ce n’est certainement pas avec de tels procédés que le schmilblick avancera, sinon pour tromper ceux qui veulent bien l’être… Y compris, dans une moindre mesure tout de même, chez nous ! La rançon de la banalisation de ce qui devrait rester exceptionnel…

http://www.torofiesta.com/index.php?option=com_content&view=article&id=1431:braderie-&catid=68:chroniques&Itemid=67



tem40 Le: 29/12/11
ESCALAFON 2011 Parentis
Image aléatoire
Galerie
Recherche