Visiteurs: 160394
Aujourd'hui: 84
 



L'Espagne s'indigne d'un sketch sans intérêt à l'humour lourdingue, des marionnettes de la chaîne cryptée française, sur le dopage supposé de leurs sportifs.
Dans ce pays en crise, il en est un qui sans décodeur mais avec un communiqué (grande mode cette année le communiqué!) va finir par passer pour un guignol maladroit.
Incompris, désormais presque mal aimé Mr Julian.Lopez nous joue la grande scène de l'acte 3.
"Je songe à me retirer " dit-il.
Maurice Pialat face à une foule frondeuse du palais des festivals de Cannes en 87 affirmait "si vous ne m'aimez pas, je vous vous aime pas non plus" et repartit élaborer sans concession son oeuvre puissante forte et décriée. Juli lui préfère bouder.
Plutôt que "menacer" jeune homme ,vous feriez bien mieux de lancer de vrais défis au monde du toro.
Sur quelques corridas et en vous faisant rare, prenez plein fer des toros au sang vierge de toute goutelette Domecq.
Démontrez nous votre talent,votre courage en supportant sans coup férir les charges exigeantes des représentants des diverses encastes de la galaxie taurine.
Prenez le pouvoir , le vrai, à la force du poignet sur le terrain mais pas en coulisse pour quelques grosses pesetas de plus.
Et après, mais après seulement, vous pourrez faire grimper au cocotier les messieurs à carnets de chèques et gros cigares, car exploits divers en poches , tout le monde voudra vous voir,vous voir et vous revoir......

http://lamonteraquipleure.blogspot.com/2012/02/le-precieux-ridicule.html?spref=fb



tem40 Le: 17/02/12
El Juli: info ou intox ? Préparation
Image aléatoire
Galerie
Recherche