Visiteurs: 165832
Aujourd'hui: 67
 
C’est en euros la somme qu’auront à payer les trublions qui ont sauté dans le ruedo de Las Ventas le 4 mai 2008…

Comme quoi tout ne reste pas toujours impuni ! Ce jour-là, munis de pancartes et vêtus de chemises claironnant leur aversion de la corrida, six olibrius ont profité de l’effet de surprise pour foutre le bordel au centre du ruedo sans que la police ne daigne intervenir, malgré la demande du chef de lidia, Salvador Vega. Voyant cela, plusieurs banderilleros et areneros se sont chargés du déblaiement de la piste, en lieu et place des forces de l’ordre…



Le président de la course a évoqué un problème de communication avec les responsables de la sécurité, mais bon, quoi qu’il en soit, le délégué du gouvernement, Francisco Javier Meco en a perdu son poste pour cause de cacophonie et de friture sur la ligne…

Quatre ans après, les faits ont été jugés et les six activistes ont été condamnés à s’acquitter d’une amende de 3000 € chacun. Une reconnaissance envers le fait que dans une arène aussi, toute manifestation ressemblant à un trouble de l’ordre public est bien répréhensible et condamnable. Et c’est tant mieux.

Au fait, cette histoire ne vous rappelle rien ?

http://www.torofiesta.com/index.php?option=com_content&view=article&id=1615:18000&catid=68:chroniques&Itemid=67



tem40 Le: 22/03/12
Valence Manzanares
Image aléatoire
Galerie
Recherche