Visiteurs: 170379
Aujourd'hui: 31
 



On croyait avoir tout vu, mais non, il y a encore de la marge…

Et celle-là, elle est plutôt fumante ! Pensez donc, encore une affiche qui donne des boutons à certains élus de la municipalité de Clapiers, une bourgade des environs de Montpellier. Sous prétexte de la Loi Evin, ils ont été choqués par une affiche représentant Albert Camus la clope au bec, des images que l’on a tous connus, même dans nos livres scolaires, au bon temps de nos chères études. A l’époque où nous vivons, vous me direz que s’il n’y a que ça qui les choque, ils doivent avoir de la purée dans les yeux ! Parce que moi, plus ça va, des choses qui me choquent dans la rue, il y en a de bien plus graves, mais chut, il ne faut surtout rien dire, ça s’appelle le politiquement correct, voire la paix sociale… Et on me dit toujours que ce n’est pas le moment, au point que je finis par me demander quand ce sera vraiment le moment !

Donc Camus, avec qui j’ai passé le bac. Entendons-nous bien, nous n’étions pas ensemble, mais je me souviens d’une épreuve où je devais me pencher sur sa vie et son œuvre, notamment à partir d’un ouvrage qui a fait le tour du monde, comme l’image de sa clope au bec. La Peste…

A partir de l’évocation de cette épidémie, plusieurs niveaux de lecture sont possibles et à l’évidence, Camus n’a pas voulu que parler d’une simple maladie, mais davantage d’un fléau qui pourrit une société. Vous avez peut-être entendu parler de la peste brune…

Camus donc, coupable de fumer sa clope à deux pas d’une pharmacie et d’une école, quelle horreur !!! Cachez ce mégot que je ne saurais voir… Encore un traumatisme à éviter à nos enfants, qui par ailleurs, dans la rue, ne rencontrent que des Bisounours, c’est bien connu… Et puis merde, Camus sans sa clope, c’est un peu comme Brassens ou le Capitaine Haddock sans leur bouffarde, Gainsbourg sans sa Gitane ou encore Churchill sans son cigare, non ?

Poussons le raisonnement plus loin… Faut-il interdire les albums de Tintin sous prétexte qu’on y voit plus souvent qu’à son tour le fameux capitaine la pipe au bec et le litron à la main ?

Pour revenir à Camus, voilà ce que certains veulent faire de l’image de cet écrivain, mais d’ailleurs, ils viennent d’être renvoyés dans leurs dix-huit mètres par le Tribunal Administratif… en attente d’un appel. Qui n’a bien sûr que ça à faire, le Tribunal…

Mais ça ne vous étonnera certainement pas d’apprendre qu’ils font partie des Verts, vous savez, ceux dont une grande majorité se déclarent favorables à l’abolition de la tauromachie. Tout se retrouve… Après métro, boulot, dodo de ma jeunesse, est-il venu de temps de toros, mégots, écolos ? Peut-être, mais pour l’heure, avec des idées aussi géniales, on ne peut pas dire que ces responsables aient fait vraiment… un tabac !!!


http://www.torofiesta.com/index.php?option=com_content&view=article&id=1635:la-peste&catid=68:chroniques&Itemid=67



tem40 Le: 29/03/12
El Juli: doublé à Dax El Juli à Nimes
Image aléatoire
Galerie
Recherche