Visiteurs: 160763
Aujourd'hui: 32
 
Faux-Culs
Mardi, 04 Septembre 2012
En Catalogne, le bal des Faux-Culs bat à nouveau son plein…

C’est vrai qu’on avait un peu tendance à les oublier, et franchement, ça nous faisant plutôt des vacances ! Il faut dire que dans le merdier actuel qu’ils ont à gérer sur le plan économique, au point d’aller demander sans sourciller de l’aide au pouvoir central qu’ils honnissent ouvertement par ailleurs, on pensait que ces indépendantistes liberticides avaient d’autres chats à fouetter. Ben non. A l’évidence, la Monumental ne leur suffit pas…

Au moment où la chaîne de télé nationale TVE s’apprête à diffuser à nouveau des corridas après six ans de mutisme, la première dès aujourd’hui depuis Valladolid, le Conseil Audiovisuel Catalan (CAC) remet en cause le bien-fondé de ces émissions, faisant remonter à la surface les éternelles litanies concernant les supposés, mais jamais prouvés, traumatismes des plus petits, un argument qui fait d’autant plus sourire quand on voit ce qu’ils ingurgitent comme conneries et autres émissions où l’horreur, la violence, l’immoralité et le sexe sont en bonne place…

Evidemment, ces bonnes âmes jouent une nouvelle fois sur les sentiments, Roger Loppacher, président du CAC, n’hésitant pas à déclarer que « la programmation de ces émissions va à l’encontre du développement physique et psychique des enfants. Entre promouvoir les toros et défendre les droits des mineurs, je crois qu’il faut choisir la défense des mineurs »…

Gonflé, le Roger ! Car j’aimerais bien qu’il nous les montre, ces gamins qui ont vu leur développement contrarié à cause des toros ! Physiques comme psychiques… Physiques ? Trop petits, trop grands, trop maigres, trop gros ? Bouh… les vilains toros ! C’est évidement de leur faute ! Psychiques ? Timides, frustrés, éteints, impulsifs, violents, arrogants ? Bouh… les vilains toros ! Encore de leur faute, évidemment…

Que je sache, par définition, ces enfants ont des parents, en Catalogne comme ailleurs, c’est pourquoi le problème est finalement très simple, sauf peut-être pour ces censeurs dans l’âme. Ce sont eux qui savent ce qui est bien ou mal pour leur progéniture. Regarder la télé n’est pas une obligation et il y a suffisamment de canaux pour voir autre chose sans priver les aficionados de leur retransmission. Il y a tant d’émissions que moi aussi, j’aimerais bien voir supprimées ! La différence, c’est que je ne m’attribue pas le droit d’en priver les autres. Je crois que ça s’appelle la liberté, ou quelque chose comme ça…

http://torofiesta.com/index.php?option=com_content&view=article&id=2000:faux-culs&catid=68:chroniques&Itemid=67






tem40 Le: 05/09/12
Bayonne = Bénéfices Ce fut un jour merveilleux !!
Image aléatoire
Galerie
Recherche