Visiteurs: 165474
Aujourd'hui: 10
 
Le Gers est doux en ces journées d'automne, tièdes encore, baignées d'une lumière discrète qui éclaire les vertes prairies et les rousses fougères. Les palombes par centaines tournent au dessus des têtes, hésitantes à franchir la barre des Pyrénées, faisant rager les chasseurs qui ont abandonné leurs postes. "Le Cantaou", à Bars petit village perdu dans ce bout du monde -pointe ouest du Gers-qui est aussi un des coins les plus taurins de France avec Vic, Maubourguet, Riscle, Plaisance, Aire, Aignan dans les parages, est une sorte de paradis pour aficionados.





Là règne en maître Jean Louis Darré qui s'affairait ce dimanche avec ses amis. Le matin nous étions à Saint-Christau pour la ferrade à l'ancienne - sans cette affreuse cage où l'on enferme la bête -, en renversant l'animal à la forces des bras pour lui appliquer les fers rougis au feu. Qui dit ferrade dit tumade ce qui n'a pas manqué...




Le soir, après les agapes, place à la tienta où le ganadero, sans doute, n'a pas eu la réussite souhaitée. Il y a des jours avec et des jours sans... celle de la semaine précédente fut excellente. On a pu voir devant ce bétail compliqué Julien Lescarret, un habitué de la maison qui, pour cette dernière saison, se prépare avec sérieux, Mathieu Guillon qui doit prendre l'alternative dans la temporada, Yannis et Dorian deux élèves de Richard Milian qui ont fait une apparition trop courte - la relève est là ...

Bref une amicale conclusion à la saison taurine Gasconne que cette ferrade chez Jean Louis.
Enoharabuena ganadero!

Pierre Vidal

Photos: Virginie Galéria
http://www.corridasi.com/news/news.php



tem40 Le: 05/12/11
La tauromachie en Chine. DROLES D'OISEAUX
Image aléatoire
Galerie
Recherche