Visiteurs: 119433
Aujourd'hui: 94
Image aléatoire
Galerie
Recherche
 

  



"C'est triste et douloureux de dépendre des politiques, c'est ridicule et indigne d'être soumis à leurs caprices. Je ne comprends pas ce désir de politiser la Fiesta."

Déclaration de El Juli à quelques jours de sa venue à San Sebastian, conscient qu'un beau toreo assurera l'avenir de la Fiesta dans une cité où les gouvernants ont souvent, ces derniers temps, harcelé la tauromachie.

El Juli rattrapera-t-il Ordonez dans l'attribution des Conchas de Oro récompenses prestigieuses de la cité basque?

Lire l'entrevue dans Aplausos

tem40 Le: 10/08/17



Maudites Pyrénées par Manolo Moles (Aplausos)

Quelle leçon nous donne la France !
Ils respectent la Fiesta, la défendent, récupèrent le tercio de varas, le bon goût, cette minute de silence applaudie pour Fandino, ce drapeau français à côté de l'espagnol, cette Catalogne de Céret où sont, sans conflit: catalans, français et aficionados.
Quel bonheur que les barrières s'abattent et que domine l'intelligence. Aucun antitaurin payé ne te crache au visage, l'aficion veut du toro, de l'intégrité, ils ne fument ni boivent ni mangent dans la plaza. Ils regardent, sentent, manifestent, ont les cartels qu'ils veulent. Et ta liberté et la mienne, ici, où nous vivons (Espagne) 4 imbéciles veulent la gérer.
Maudites Pyrénées !


tem40 Le: 08/08/17




Fiche technique
Arènes de Parentis, dernière novillada de la San Bertomiu 2017
6 utreros de Prieto de la Cal, très bien présentés, avec des armures parfois abimées, au comportement de toros de media-casta pour :
Mario Palacios : une oreille, un avis et sifflets
Guillermo Valencia : vuelta, salut
Tibo Garcia : silence, silence
Quinze piques, cavalerie Bonijol
7/10èmes d’’arène composé d’un public très hétérogène
Grand soleil
Le midi, l’ADA a décerné les prix de son concours de photographies remporté par Eric Erb, devant Philippe Latour et Nicolas Couffignal
Thierry Reboul

Resena complète : https://corridafrance.fr/

tem40 Le: 07/08/17


Photo: Ph. Latour

Arènes de Parentis, première novillada de la San Bertomiu 2017.
6 novillos de Monteviejo, très bien présentés, dont les quelques qualités n’ont pas forcément été exploitées à leur juste valeur pour :
Manuel Ponce : silence, silence
Miguel Angel Pacheco : un avis et vuelta, silence
David Garcia Navarette : un avis et salut, silence
Dix sept piques, un picador désarçonné
Cavalerie Bonijol
Ciel nuageux et petite froidure qui surprend les aficionados du Sud-Est présents
7/10èmes d’arène

TR

tem40 Le: 06/08/17
 «  1  2  3  4  5 ... 541  542  543  »