Visiteurs: 149097
Aujourd'hui: 87
 

  


Le CTM en voyage: Guadalajara et 2 corridas, l'Escorial, El Valle de los Caidos et Calatañazor typique village du Moyen Age.
Trois jours de "toros y cultura"





SOIREE DU CLUB TAURIN MIMIZANNAIS
SAMEDI 6 OCTOBRE 2018
FORUM DE MIMIZAN

Le CTM clôturera sa temporada 2018 par un repas
suivi d’une soirée dansante ouverte à tous
le samedi 6 octobre à partir de 19h30
Animation musicale assurée par Podium Boom Light
Repas et soirée : 20€

MENU
Planteur
Tartare de saumon façon gravlax, tagliatelle de melon blanc et
sa crème fouettée à la ciboulette.
Paupiette de veau, écrasée de pommes de terre,
tomates provençales.
Fromage des Pyrénées, salade.
Moelleux coco ananas, caramel beurre salé, parfumé au rhum.
Café et son cannelé.



Réservation avant le 27 septembre au 07 71 59 96 99
Ou par mail :
torosenmimizan@gmail.com


lundi 3 octobre 2011, 21:38.Chers amis aficionados,


Un jour de mai 1992, je faisais mes premiers pas dans une arène du coté de Tolède. 20 ans plus tard, et toujours dans l’arène, je valorise ce choix de vie qui me comble de bonheur.

Parmi toutes ces années, ma trajectoire sera devenue sérieuse et professionnelle le 7 juillet 2002 à Eauze, lors de mon alternative. C’est donc l’année prochaine que je fêterai mes 10 ans de carrière de matador de toros, ainsi que ma 100éme corrida européenne (98 pour l’instant).



Il s’agit pour chaque torero, d’un anniversaire symbolique et important de sa passion. Un évènement qui met en lumière le parcours accompli, les joies et les difficultés endurées, le respect qu’il impose et la passion qu’il suppose. Je souhaite donc créer l’évènement dans ces mêmes arènes gersoises, en proposant une corrida aux diverses curiosités artistiques, mêlant musique, peinture et littérature et toros. Un projet déjà partagé avec Michel Gabas, Maire d’Eauze.



Ainsi donc 2012 sera pour moi un anniversaire mais pas seulement. Ce sera aussi une année sans « apoderado », puisque Olivier Baratchart et moi-même avons décidés d’un commun accord de ne pas poursuivre notre collaboration professionnelle. Ensemble, nous avons traversés la France, l’Espagne et l’Atlantique pour le Mexique et la Guadeloupe. Ensemble, nous avons connus les triomphes et les échecs. Ensemble, nous avons souffert les blessures. Ensemble, nous avons lié une amitié qui va au-delà du milieu taurin. Toutefois notre aventure professionnelle arrive au bout de sa route, et je poursuivrai seul la négociation de mes futurs contrats. J’ai par conséquent l’intention de m’adresser directement à tous ceux qui seront à la direction des arènes afin de signer mon inclusion dans les cartels ou j’estime avoir ma place.



2012…un anniversaire, une séparation, mais pas seulement. Elle sera sans nul doute ma dernière saison en tant que matador de toros. Un choix réfléchi et poussé par mon ressenti, qui d’ailleurs aura toujours été mon guide dans ma passion. J’ose porter un regard de fierté sur le chemin que j’ai emprunté, essayant d’exister par le mérite et par la générosité, portant le flambeau de l’Aficion d’Aquitaine à travers le monde. Je souhaite durant encore une saison, partager ce que je suis et ce qui me définit dans les «ruedos » d’ici et d’ailleurs. A ce jeu-là, je n’ai pas l’intention de lancer une grande tournée d’adieux, d’abord parce que j’estime ne pas la mériter, mais aussi parce que j’aimerais rester le plus sincère possible avec les aficionados, et leur proposer une « despedida » de qualité. J’aime encore à croire, même au regard de ma dernière temporada sans grand succès, que je suis capable d’attiser la curiosité et le questionnement avant de me retirer. Sachez qu’il s’agit d’un départ définitif, et que de nombreuses joies m’attendent. Il ne reste qu’à aller les chercher là où elles se trouvent.



J’en profite, ici, pour remercier tous ceux qui m’ont encouragés, soutenus, suivis. Tous ceux qui ont fait de mes instants taurins une richesse.



Je vous annonce aussi deux bonnes nouvelles :

-A l’occasion de mes 10 ans d’alternative, paraîtra en mai 2012, un livre aux éditions du Diable Vauvert, dans lequel j’écris mes souvenirs taurins, avec la participation de nombreux amis artistes tels que Zocato, Marmande, Charnet, Loren, Sodore, Salvat, Volle…

-Une collection limitée de chemise à l’image de mon futur costume, verra le jour sous la marque Banderillas .

Merci à tous de votre attention.



Sachez que je pars pour la Colombie pour honorer un contrat à Cali le 13 novembre et représenter la France au cartel de la corrida de la Hispanidad, mais Je reste à votre disposition pour d’éventuels compléments d’informations.



Carpe diem.

Julien Lescarret

tem40 Le: 03/10/11
Tweets again…
Dimanche, 02 Octobre 2011
A Las Ventas, des milliers de tweets sont descendus des gradas pour défendre la corrida partout où elle est attaquée…

Vous allez me dire, les tweets, qu’es aco ? Etant aussi béotien que vous, je viens de découvrir ça dans une information concernant justement la revendication d’aficionados, en solidarité pour Barcelone. Il s’agit tout simplement de petits papiers - du genre post-it sans la colle ! - sur lesquels sont inscrits des messages, style de ceux qui sont lancés entre autres pour les matchs de foot en Argentine, pour le souvenir que j’en ai. Le genre de truc que tu prépares méticuleusement à l’avance, chez toi, en découpant des feuilles de papier, très chiant au demeurant, avec dans le meilleur des cas la satisfaction de ne pas s’être coupé un doigt !!!

Mais terriblement efficace au niveau du message par son caractère original, sauf qu’à l’analyse, ça ne tombait que sur la tête de convaincus ! Mais ça fait parler, la preuve… Rien que pour ça, on peut considérer que l’opération a été réussie et tout ce qui ira dans ce sens sera répercuté ici. Avec toujours l’espoir, même ténu, que ça bouleverse un peu les choses. Ou du moins certaines consciences…

http://www.torofiesta.com/index.php?option=com_content&view=article&id=1252:tweets-again&catid=68:chroniques&Itemid=67




tem40 Le: 03/10/11


Un Front de Libération Vicois (FLV) vient d'être créé à Vic par un groupe de jeunes qui n'acceptent pas que la mairie ait décidé de supprimer les fêtes sur la base d'un vote auquel la plupart de ceux de leur génération n'ont pu participer pour raisons d'études loin de la ville. En fn de semaine, un happening a donc été organisé devant la mairie : au signal lancé par haut parleur - lamarche funèbre - tous les jeunes vicois qui avaient revêtu leurs habits de fête, voire de lumières, se sont effondrés sur les marches de la mairie. Une mort symbolique, suivie d'un revivre réjouissant, toujours en musique. Autres actions du FLV : rebaptiser durant quelques heures la ville de Vic-Fezensac en Vic-Vieux-en-Sac, ou se réapproprier le toro sur les hauteurs de la RN 124 en y inscrivant la phrase culte du Che : « Hasta la victoria siempre ». Une lettre a été bien sûr envoyé au maire, une pétition est lancé, un groupe s'active sur Faceboock, d'où le rendez-vous est déjà lancé à toute la jeunesse gersoise pour venir l'an prochain à Vic pour Pentcôtes, fêter la "non-fête".

http://www.terrestaurines.com/forum/actus/actu.php

tem40 Le: 03/10/11
Pour l'organisation de son nouveau pique-nique taurin, avec toreo de salon à la clé, les amis de Culturaficion ont réalisé une magnifique faena en intoxiquant les furieux abolitionnistes qui étaient venus les insulter la fois précédente. Comme un seul homme, les antis ont foncé tête baissée vers la direction malicieusement indiquée, où ils n'ont bien sûr trouvé personne. Pendant ce temps, les paisibles aficionados parisiens ont profité du beau soleil d'automne pour dessiner des faenas de rêve qui ont fait la joie des passants.

http://www.terrestaurines.com/forum/actus/actu.php

tem40 Le: 03/10/11


Noyés dans les pleurs de Barcelone, usés par les frustrations à venir à Quito, préoccupés de nos querelles internes et vaines, nous en avons un peu oublié Fréjus, cette cause sacrée. Fréjus qui par la décision autoritaire d'un maire "pagnolesque", malgré des engagements réitérés, devrait elle aussi être rayée de la planète taurine; son point le plus à l'Est...
Je sais, Fréjus c'est loin et peu d'entre nous n'y sont allés, mais les plus grands ont fréquenté ces tendidos installés dans le Cirque Romain, Picasso, Cocteau notamment, et des matadors prestigieux y ont défilé: Luis Miguel Dominguin, "El Cordobes" pour ne citer qu'eux. Ce passé, interrompu récemment pour cause de travaux, légitime tout à fait la tradition taurine invoquée par la loi. Il s'agit donc d'une décision capricieuse, d'un déni de justice non seulement à l'égard des habitants, mais aussi de toute la communauté taurine. Une agression supplémentaire et on a vu, à Nîmes, à Mimizan et ailleurs, de quel bois sont faits les anti-taurins...
Souhaitons que le syndrome de Barcelone ne se répète pas : que l'aficion se réveillant trop tard, elle n'ait plus que les yeux pour pleurer et que le mitage progressif de la carte taurine n'ait pas de conséquences irréversibles. C'est le maillage dense de nos arènes, petites ou grandes, qui fait notre force, la disparition de l'une ou de l'autre est toujours une menace.
A Fréjus, une équipe déterminée et active se bat pour le maintien de la corrida. Il faut saluer ce courage et cette détermination. Amis, nous ne vous connaissons pas, mais vous avez notre soutien sans réserve et nous vous souhaitons beaucoup de réussite pour cette expo de photos.
Oui: Siempre toros!

Pierre Vidal
http://www.corridasi.com/news/news.php

tem40 Le: 02/10/11
 «  1  2  3 ... 567  568  569  570  571  572  573 ... 599  600  601  »
Image aléatoire
Galerie
Recherche